John Craven — La beauté terrible

Exposition

Photographie

John Craven
La beauté terrible

Dans 13 jours : 5 novembre → 3 décembre 2020

Une entrée dans l’enquête John Craven

La Galerie Berthet Aittouarès a invité Savage Collective à s’emparer de l’œuvre et du personnage pour explorer l’héritage artistique de Craven.

———

Personnage énigmatique né en 1912 à Dignes-les-Bains, photographe autodidacte et passionné, tantôt marchand d’art, tantôt curateur avant l’heure, Louis Conte, alias John Craven est un homme hors du commun, fantasque et mystérieux.

La%20beaute%20terrible%20%289%29 1 medium
John Craven, La beauté terrible Photographie Galerie Berthet-Aittouarès

Dès 1950, à l’heure d’un Pétrole tout puissant, John Craven se plonge, d’abord à Dunkerque puis à Lavéra, dans le monde des raffineries qu’il comparera à des cathédrales. Il les photographies beaucoup de nuit, captivé par les apparitions de ces sites industriels qui deviennent des leurres d’un ciel étoilé, pollution visuelle d’une simple contemplation du ciel par l’homme. Il en dresse un portrait saisissant et personnel, souvent abstrait, où l’homme est quasi insignifiant, revêtu d’un habit d’amiante, réduit à l’entretien de machines démesurées, écrasantes, subjuguantes.

Fortement contrastées, ces images témoignent de manière poétique mais sans concession de l’attraction / répulsion qu’a pu ressentir le photographe face à cette industrie, comme on peut-être fasciné par le feu tout en ayant conscience du danger qu’il peut provoquer.

L’ensemble exposé à la galerie Berthet-Aittouarès qui représente environ une quarantaine de photographies vintage noir et blanc, tirées par l’artiste vers 1950, nous immergent avec force dans un monde à la beauté terrible, dira Jean Giono, dans un temps où l’or noir est à son âge d’or et ses réserves infinies.

La%20beaute%20terrible%20%284%29 1 medium
John Craven, La beauté terrible Photographie Galerie Berthet-Aittouarès

L’exposition s’accompagne d’une investigation menée par Savage Collective pour tenter de s’approcher du mystère John Craven, Un homme en perpétuel mouvement, reconnu par ses contemporains pour son engagement total et ses propositions inédites. Savage a choisi de mener l’enquête car il a semblé important aujourd’hui d’apporter un prisme de lecture originale de l’œuvre de John Craven, selon son histoire personnelle, ses fulgurances artistiques et prémonitoires, ses vastes observations photographiques sur son époque.

Savage est un collectif de curateurs, spécialistes de l’image, composé de Nathalie Amae, Audrey Bazin, Matthieu Foss, Valérie Fougeirol ; Judith Peyrat.

Ensemble de 40 photographies noir et blanc Tirages d’époque réalisés par l’artiste en 1950-1958