L’usage du terrain — présentation #4 — Marcelline Delbecq : Le Témoin

Evénement

Danse, film, performance

L’usage du terrain — présentation #4
Marcelline Delbecq : Le Témoin

Dans 4 jours : Vendredi 25 mai 2018 20:30 → 22:30

Remy heritier lea bosshard l usage du terrain pantin 16 1 grid Interview — Rémy Héritier & Léa Bosshard — L’Usage du terrain D’avril à juin, le chorégraphe Rémy Héritier et la chercheuse en danse Léa Bosshard de la compagnie Gbod ! investissent l’espace du stade Sadi-Carnot à Pantin autour d’un projet de recherche : « L’usage du terrain », en partenariat avec les Laboratoires d’Aubervilliers qui exposent la documentation de son avancée jour après jour.

Entre avril et juin 2018, le chorégraphe Rémy Héritier et la chercheuse en danse Léa Bosshard transforment le stade Sadi-Carnot à Pantin en studio de recherche et de pratique.

Entre « tentative d’épuisement » d’un lieu en transition et essai d’archéologie préventive, L’usage du terrain se déploie par strates et sous une forme collaborative. Cinq artistes (plasticiens, écrivains, compositeur et danseurs) sont invités à y contribuer en creusant cinq notions inhérentes au travail de Rémy Héritier : la trace trace, l’espace relatif, le témoin, le landmark et le seuil.

Marcelline Delbecq à travers cette invitation souhaite interroger la figure du témoin qui n’aurait pas vu/entendu/vécu un événement. Son utilisation du récit, de la voix, élabore un univers narratif mis en mots et en sons pour convoquer un ensemble d’images mentales oscillant entre documentaire et fiction, passé et présent. Présente sur le stade Sadi-Carnot du 7 au 25 mai 2018, elle propose un temps public de restitution le vendredi 25 mai 2018 à 20h30.

Adrien Genoudet, écrivain, cinéaste et chercheur en histoire visuelle, livrera son témoignage du stade Sadi-Carnot mêlant image et langage aux côtés de celui de Marcelline Delbecq.

« Le témoin : ‘‘Le latin a deux termes pour désigner le témoin. Le premier, testis, dont vient notre « témoin », signifie à l’origine celui qui se pose en tiers entre deux parties (terstis) dans un procès ou un litige. Le second, superstes, désigne celui qui a vécu quelque chose, a traversé de bout en bout un événement et peut donc en témoigner’’.

G. Agamben, Ce qui reste d’Auschwitz, p 17.

Le témoin dans mon travail est l’incarnation, la condensation de ces deux définitions. Á ces deux définitions il faut également ajouter celle du contrepoint en composition.
Le témoin serait donc a minima l’incarnation de la figure du contrepoint »
.

Rémy Héritier

———

Entrée libre sur réservation
à reservation@leslaboratoires.org ou au 01 53 56 15 90

Stade Sadi-Carnot
49 avenue Général Leclerc
93500 Pantin
RER E Pantin, Bus 170 / 249 arrêt Mairie de Pantin