Lawrence Weiner — Folded Waves / Vagues Pliées

Exposition

Installations

Lawrence Weiner
Folded Waves / Vagues Pliées

Encore environ un mois : 3 novembre → 21 décembre 2018

« J’essaie d’utiliser le langage comme un moyen de présenter une mise en scène, une réalité physique.1»

Lawrence Weiner

———

Depuis la fin des années 1960, Lawrence Weiner utilise le langage comme matériau de ses œuvres. Présentées en lettres capitales, ses structures composées de mots ou fragments de phrase, souvent accompagnées de signes graphiques et de lignes, sont aujourd’hui connues mondialement.

Chaque œuvre fait référence à la description générique de leur contenu : LANGAGE + LES MATÉRIAUX MENTIONNÉS, et énonce des matériaux, des couleurs, des positions spatio-temporelles ou des interactions, laissant libre cours à l’interprétation et l’imagination de chacun.

Une des figures de proue de l’art conceptuel apparu à la la fin des années 1960, Lawrence Weiner fut l’un des premiers artistes à proposer une nouvelle relation à l’art et à redéfinir le statut de l’artiste : « Il y avait ce concept pseudo-mystique selon lequel l’artiste était éloigné de la société. L’art et les artistes font autant partie de la société que n’importe qui. Si une œuvre sculpturale est capable de se présenter dans l’espace de manière à créer une mise en scène en relation avec le spectateur, cette mise en scène va créer une ambiance (signification) qui est une réalité matérielle. 2 »

Outre questionner la nature de l’œuvre d’art, sa réalisation et sa diffusion, Lawrence Weiner soutient alors que sa réception dépend de façon intrinsèque du contexte socioculturel dans lequel elle est montrée. Cette philosophie est tout entière contenue dans sa fameuse Déclaration d’Intention publiée en 1969 :

1. L’ARTISTE PEUT CONSTRUIRE LE TRAVAIL
2. LE TRAVAIL PEUT ÊTRE FABRIQUÉ
3. LE TRAVAIL PEUT NE PAS ÊTRE RÉALISÉ

Chaque proposition étant égale et en accord avec l’intention de l’artiste Le choix d’une de ces conditions relève du destinataire lors de la réception.

A la galerie, Lawrence Weiner expose trois pièces, chacune en version originale anglaise et en français : VAGUES PLIÉES DE MANIÈRE À LES RENDRES SÈCHES NITRATE & SOUFRE TENUS SÉPARÉS OR ARGENT PER SE ÉMERAUDES ACIER DIAMANTS PER SE SEL DEPLACÉ TRANSPORTÉ PER SE PLACÉ A la librairie, l’artiste place APRÈS ICI & LÀ à la fois dans l’espace d’exposition mais aussi sur la vitrine donnant sur la rue du Temple, inscrivant l’œuvre dans l’espace public.

AFTER HERE AND THERE s’introduit également sous la forme d’affiche dans les couloirs d’une quarantaine de stations de métro pendant deux semaines, infiltrant la multitude des messages publicitaires adressés aux Parisiens.

———

1 citation traduite de l’anglais, tirée de l’entretien « A Public Conversation with Willard Holmes, 1990 » in Lawrence Weiner, Contemporary Artists (Phaidon), Phaidon Press, 1998.

2 citation traduite de l’anglais, tirée de l’entretien entre Ghislain Mollet-Viéville et Lawrence Weiner, in Collection Public Freehold, publié par Ghislian Mollet-Viéville, Paris / Ecole supérieure d’art et de design de Reims, 2004.