Lignes de vies — Une exposition de légendes

Exposition

Techniques mixtes

Lignes de vies
Une exposition de légendes

Encore 4 mois : 30 mars → 25 août 2019

Exposition mac val lignes de vie 4 1 grid Lignes de vies — MAC VAL, Vitry Avec pour point de départ les échos pluriels d’une crise d’identité polymorphe et des stratégies de dépassement autant que les résistances plurielles qu’elle suscite, l’exposition Lignes de vies au Mac Val convoque quatre-vingts artistes qui sont autant de vies singulières affirmées dans leur œuvre. Une grande réussite.

Concevoir sa biographie comme force créatrice est le vecteur commun aux quatre-vingts artistes internationaux invités dans Lignes de vies — une exposition de légendes qui réunit les gestes artistiques de générations et de pratiques différentes, allant de la photographie à la vidéo, en passant par la peinture, l’installation, la performance ou encore l’écriture.

Cette exposition s’inscrit dans une ligne de programmation qui, depuis l’ouverture du musée en 2005, s’attache à questionner les modalités et instances de construction de l’identité, ou plus précisément, des identités, initiée avec les expositions « Détours » de Jacques Monory (2005) et « Le Grand Sommeil » de Claude Levêque (2006). Avec le cycle « Zones de Productivités Concertées » (2006 — 2007) ou encore l’exposition collective « Emporte-moi / Sweep me off my feet » (2009 — 2010), il a été ensuite question d’analyser la place de l’économie ou de l’émotion dans nos existences ; puis, encore le genre (et plus précisément la masculinité) avec « Chercher le garçon » (2015) et l’idée même d’identité culturelle dans « Tous, des sang-mêlés » (2017).

Moignard pierre %28autoportrait%29 5 vi 97 1997  mac val slash paris 1 medium
Pierre Moignard, (autoportrait) 5 VI 97, 1997 — Huile sur toile — 27 x 22 cm. Photo © Alberto Ricci. Courtesy galerie anne barrault.

Toutes les œuvres données à voir dans cette exposition collective construisent une réflexion autour de la mise en scène et de la représentation de soi et déconstruisent, analysent, critiquent ou interrogent les phénomènes et les processus qui façonnent et légitiment l’identité/les identités. Loin d’un geste narcissique ou autocentré, à travers elles les artistes reconstruisent et proposent, plus que de nouvelles identités, des identités choisies. Un geste politique de reprise en main de la narration de sa propre légende.

Frank Lamy

———

“On a trinqué à Ulysse. Et tandis que Lestrange lisait au hasard des passages du livre, avec l’ivresse légère, dans la fumée des cigarettes, je me disais : moi aussi, il faut que je raconte. Vivre ou raconter, a dit quelqu’un. Mais non : raconter, ce n’est pas le contraire de vivre. On ne brise pas l’élan de ce qu’on vit en le racontant. Au contraire, ce qu’on raconte décuple l’élan. Je veux bien, mais aussi, comme Ulysse, me perdre en chemin, m’égarer dans les bordures d’ombre. Raconter, me disais-je, fait partie du chemin : raconter élargit l’aventure et l’ouvre à tous les chemins.”

Yannick Haenel, Cercle, Gallimard, 2007, Folio, 2009, p. 84

94 Val-de-Marne Zoom in 94 Val-de-Marne Zoom out

Place de la Libération

94400 Vitry-sur-Seine

T. 01 43 91 64 20

www.macval.fr

Horaires

Du mardi au vendredi de midi à 18h
Les samedis de midi à 19h
Fermeture les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Tarifs

Plein tarif 5 € — Tarif réduit 2,5 €

Entrée gratuite pour tous les premiers dimanches de chaque mois

Programme de ce lieu

Les artistes

Et 58 autres…

Actualité liée aux artistes