Lothar Baumgarten — Amazon Cosmos

Exposition

Techniques mixtes

Lothar Baumgarten
Amazon Cosmos

Encore 15 jours : 2 septembre → 7 octobre 2021

La Galerie Marian Goodman a le plaisir d’annoncer une exposition de Lothar Baumgarten (1944–2018) qui ouvre le 1er septembre 2021. En hommage à l’un des plus grands artistes allemands de sa génération, l’exposition se concentre sur ses œuvres réalisées de la fin des années 1960 au début des années 1980, telles que le film Origin of the Night (Amazon Cosmos), une sélection de photographies, une projection de diapositives ainsi que plusieurs installations sculpturales. Sa fameuse pièce America Señores Naturales créée pour le Pavillon allemand de la 41e Biennale de Venise en 1984, et pour laquelle il a reçu le Lion d’or, se déploie au rez-de-chaussée de la galerie. Cette installation mythique, à l’instar des autres œuvres de l’exposition, témoigne des éléments fondateurs de la pratique conceptuelle de Baumgarten : l’importance accordée au contexte architectural et historique, le recours à l’écriture et à la typographie, ou encore les références directes à ses recherches anthropologiques.

Avec America Señores Naturales, Baumgarten a souhaité interroger le rôle historique de la colonisation occidentale et son système de pensée. Dans une nouvelle publication entièrement dédiée au projet, Joanna Vickery-Barkow remarque : « En prélevant du sol du bâtiment des rangées entières de dalles en marbre couleur miel, en les remplaçant par de nouvelles dalles portant le mot America ainsi que les noms des rivières Amazonas, Tapajos, Xingu, Purus, Orinoco, Vaupes, et Tocantins, et en les associant à quatre symboles graphiques abstraits, il a cherché à « inscrire la structure topographique du bassin de l’Amazone sur la lagune de Venise1. » » A la galerie de Paris, les dalles en marbre de l’intervention de 1984 sont posées au sol séparément ou bien empilées les unes sur les autres, accompagnées de barres de cuivre et de plumes d’oiseaux, tel que l’avait imaginé Baumgarten lors de la dernière installation de l’œuvre en 2016.

Lothar Baumgarten est né à Rheinsberg en Allemagne en 1944 et est décédé à Berlin en 2018. Il a étudié à la Staatliche Akademie für bildende Künste à Karlsruhe (1968) ainsi qu’à la Staatliche Kunstakademie Düsseldorf (1969–71), où il a été l’élève de Joseph Beuys. Entre 1978 et 1980, il a passé dix-huit mois au sein d’une communauté Yanõmami de la région de Orénoque en Amazonie vénézuélienne. Le travail de Lothar Baumgarten a été reconnu internationalement et des expositions majeures ont été présentées dans de nombreux musées tels que le Museo Nacional Centro de Arte Reina, Palacio de Cristal à Madrid en Espagne (2016), la Fundación Botín à Santander en Espagne (2012), le Museum Folkwang à Essen en Allemagne (2011), la Kunsthaus Bregenz en Autriche (2009), le Museu d’Art Contemporani de Barcelona (MACBA) en Espagne (2008), le Museum Kurhaus à Kleve en Allemagne (2006), le Whitney Museum of American Art à New York aux États-Unis (2003), la Hamburger Kunsthalle à Hambourg en Allemagne (2001), le National Museum of Modern Art à Kyoto et Tokyo au Japon (1996), le Solomon R. Guggenheim Museum à New York aux États-Unis (1993), le Carnegie Museum of Art à Pittsburgh aux États-Unis (1987), le Musée National d’Art Moderne — Centre Georges Pompidou à Paris (1987) ou encore l’ARC/Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris (1986). Lothar Baumgarten a participé aux Documenta V (1972), VII (1982), IX (1992), X (1997) et a été récompensé de nombreux prix, tels que le Prix MFI, Essen (2003), le Prix Lichtwark décerné par la ville de Hambourg, (1997), le Lion d’or, Premier Prix de la 41e Biennale de Venise (1984), le Prix de l’État du Nordhein-Westfalen (1976) ou encore le Prix de la ville de Düsseldorf (1974).

1 Joanna Vickery-Barkow « Ground, Map, Floor: The Site and the Subject of Lothar Baumgarten’s Señores Naturales » in Lothar Baumgarten, America Señores Naturales, publié par Marian Goodman Gallery, 2020, page 15.