Papiers dessinés II

Exposition

Dessin, techniques mixtes

Papiers dessinés II

Passé : 30 juin → 26 juillet 2018

La Galerie Da-End présente la seconde édition de son exposition « Papiers dessinés », une collective estivale réunissant les œuvres sur papier d’artistes français et internationaux.

À travers un ensemble de techniques variées incluant la mine de plomb, l’aquarelle, la perforation ou encore le pochoir, les multiples possibilités d’expression du dessin sont ici mises en lumière.

Nicolas Tolmachev expose en avant-première les aquarelles allégoriques réalisées pour l’ouvrage ‘Kateryna’ à paraître cet été chez Osnovy Publishing, d’après le poème de Taras Shevchenko, classique de la littérature ukrainienne. Il inaugure avec ce nouvel ensemble d’œuvres une esthétique plus épurée, toute en délicatesse, sans toutefois se départir de son goût pour le détail symbolique, entre romantisme et audace.

Les petits formats de Sarah Jérôme, extraits de sa récente série des ‘Clichés’, mettent en jeu la mémoire de l’artiste à travers un maillage de souvenirs personnels et d’histoires anonymes ayant imprégné son imaginaire. Son dessin alterne réalisme, flous et griffonnages comme pour matérialiser la difficulté à reconstituer l’image mentale.

Cliche%20%2815%2928%20x%2022%20cm%20mine%20de%20plomb%20sur%20papier%20calque%202018 1 medium
Sarah Jérôme, Cliché, 2018 Mine de plomb sur papier calque — 28 × 22 cm Courtesy de l’artiste et la Galerie Da-End

L’expressivité du trait est également l’une des caractéristiques des œuvres de Lucy Glendinning, qui explorent le même thème du souvenir et de l’inconscient dont le poids parfois nous submerge.

39,7%20x%2025,7cm,%202018 1 medium
Lucy Glendinning, Tête à tête, 2018 Technique mixte sur papier — 40 × 26 cm Courtesy de l’artiste et la Galerie Da-End

Les dessins de Marielle Degioanni, perforés pour certains, ont en commun une dimension spirituelle, apparentée au cycle de vie, de mort et régénérescence, dans une représentation comme en rêve le végétal et le féminin s’hybrident telles des entités sœurs. Proches dans leur symbolique, les vanités de Satoshi Saïkusa puisent leur inspiration tant dans l’histoire culturelle japonaise que la philosophie Shintō.

Colorées ou monochromes, spontanées ou étroitement maîtrisées, toujours oniriques, les productions graphiques des artistes de l’exposition dévoilent aux visiteurs les nouveaux visages du dessin contemporain.

  • Vernissage Samedi 30 juin 14:00 → 19:00
06 St Germain Zoom in 06 St Germain Zoom out

17, rue Guénégaud

75006 Paris

T. 01 43 29 48 64

www.da-end.com

Odéon
Pont Neuf

Horaires

Du mardi au jeudi de 14h à 19h
Les vendredis et samedis de 11h à 19h

Les artistes