Partitions (Performances) — Julie Béna / Lidwine Prolonge

Performance

Performance

Partitions (Performances)
Julie Béna / Lidwine Prolonge

Passé : Lundi 16 avril 2018 à 19:00

Cette quatrième séquence de Partitions (performances) présente deux performances Soir de Paris de Julie Béna et Archivolte de Lidwine Prolonge.

Lidwine Prolonge / Archivolte

Archivolte est une performance qui entrelace une conférence, une séance d’hypnose et prépare à une “fête du temps”. Le travail de Lidwine Prolonge pourrait se définir comme une extrapolation du présent à travers une interpolation simultanée du futur et du passé, un paradoxal et impossible double mouvement entre fiction et réalité à conjuguer au « conditionnel futur ». L’artiste nous invite à prendre le temps de regarder le futur à la fois proche et lointain. « Les montres sont infidèles tant que nous sommes vivants, inutiles lorsque nous avons trépassé, exactes à l’heure de notre mort » [Les Montres infidèles, 2010]. « Dans ce vertige de la réflexion temporelle, il est toujours possible de voir ce qui peut se faire ici et maintenant. » (Marie Bechetoille).

Lidwine Prolonge est diplômée de l’Université Marc Bloch en 2003 et de l’École supérieure des arts décoratifs de Strasbourg (actuelle HEAR) en 2005. En 2013-2016, elle fait partie du programme de recherche 5/7 à la Villa Arson à Nice. Elle enseigne à la HEAR à Strasbourg depuis 2013 et mène les activités du bureau d’Anna, entreprise qu’elle a fondée en 2009. Ses œuvres ont été montrées au Musée d’art moderne et contemporain de Strasbourg, à Triangle (Marseille), à Interface (Dijon), à la galerie Eva Meyer (Paris), à la Villa Arson (Nice). Elles sont présentes dans des collections publiques (Frac Champagne-Ardenne) et privées. En 2008, elle crée une adaptation de Mrs Dalloway de Virginia Woolf à l’École d’art de Dijon, sur une invitation du FRAC Bourgogne. En 2014, In extenso et la Permanence (Clermont-Ferrand) accueillent le projet 2064 cent ans plus tard autour de la science-fiction. Elle travaille également avec le théâtre (Anne-Laure Lemaire, Simone) et l’opéra. En 2013, Ludovic Lagarde l’invite à réaliser la création vidéographique de La Voix humaine, à l’Opéra-Comique puis en 2017, pour Israel In Egypt, à l’Opéra de Reims. Ses performances sont montrées dans différents contextes : espace public, gare, écoles d’art (Bourges, Clermont-Ferrand, Villa Arson), résidences (Suddenly, last Summer, Cabaret Hors Champ), centre d’art (CAC Brétigny), Commission européenne (Bruxelles), festival Actoral. Qui a mangé Virginia Woolf ?, sa première monographie, paraît en 2010 chez BlackJack éditions, Something Must Be Wrong est édité par la Villa Arson Nice en 2015. En 2018, elle participera à l’exposition Performance TV, à la MABA à Nogent-sur-Marne (31 mai-22 juillet), commissariée par Mathilde Roman, aux côtés d’Esther Ferrer, Cally Spooner, Anna Byskov, Laure Prouvost, Hélène Delprat et Tacita Dean.

Julie Béna / Soir de Paris

Le travail de Julie Béna oscille entre la performance, l’installation et le théâtre. Procédant par décalages, glissements, déplacements, Julie Béna détourne des images et des objets quotidiens. Ils deviennent peu à peu les sujets de multiples fictions, étranges et poétiques. À travers l’installation, la photographie, la vidéo ou la performance, l’artiste explore le moment de la transition, à l’image du passage séparant la nuit de la tombée du jour. Cet équilibre ténu révèle ce qui ne se voit pas au premier regard, ce qui se joue dans un moment d’attente, ce que provoque le hasard imperceptiblement. Elle est représentée par la Galerie Joseph Tang, Paris.

Julie Béna est née en 1982, elle vit et travaille entre Paris et Prague. Diplômée de la Villa Arson, Nice et de la Gerrit Rietveld Academie, Amsterdam — Pays-Bas. Elle a été récemment nominée au prix AWARE Artistes femmes. Ses expositions récentes incluent CAC Passerelle, Brest ; Galerie Joseph Tang, Paris ; Fused Space, San Francisco ; et Mathew, NYC. Ces derniers mois, ses performances ont pu être vues au M Leuven, ICA London et Palais de Tokyo, Paris. En 2018, Béna est invitée à participer à la prochaine Biennale de Rennes, et ouvrira le même mois son premier solo show à Polansky Gallery, Cz. Ses prochaines performances se tiendront à Fondation d’entreprise Ricard, au Mrac de Sérignan et à Indépendent, Brussels.

08 Paris 8 Zoom in 08 Paris 8 Zoom out

12, rue Boissy d’Anglas

75008 Paris

T. 01 53 30 88 00 — F. 01 40 06 90 78

www.fondation-entreprise-ricard.com

Concorde

Horaires

Du mardi au samedi de 11h à 19h
Visites commentées le mercredi à 12h30 et le samedi à 12h30 et 16h00.

Tarifs

Accès libre

Breve mouchet sept 2018 01 original

Programme de ce lieu

Les artistes