Projection-rencontre : Julia Borderie et Éloïse Le Gallo, avec Matthieu Duperrex — Vers une esthétique des sédiments (Le silence des coquilles)

Conférence

Architecture, art urbain, installations, nouveaux médias...

Projection-rencontre : Julia Borderie et Éloïse Le Gallo, avec Matthieu Duperrex
Vers une esthétique des sédiments (Le silence des coquilles)

Dans 15 jours : Jeudi 2 juin 2022 à 19:00

Jeudi 2 juin 2022 • 19h
L’ahah #Griset, 4 cité Griset, 75011 Paris
Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles.

Le collectif Dans le Sens de Barge fait escale à L’ahah et dévoile une nouvelle étape de son projet au long cours, Le silence des coquilles, co-conçu avec le duo d’artistes Julia Borderie et Éloïse Le Gallo.

En compagnie de Matthieu Duperrex, philosophe, maître de conférences en sciences humaines et auteur, entre autres de Voyages en sol incertain, Julia Borderie et Éloïse Le Gallo proposeront une plongée sensible dans les sédiments du bassin parisien.

Ponctuée de projections de films récents de Julia Borderie et Éloïse Le Gallo issus du projet Le silence des coquilles, cette discussion avec Matthieu Duperrex sera l’occasion de revenir sur un certain nombre de préoccupations partagées… il sera question d’anthropocène et d’extractivisme, d’enquête de terrain et du sentiment géopathique, de marges et de latence…

Cet événement est produit par le collectif Dans le Sens de Barge.

*Créé en 2020, par le duo d’artistes Julia Borderie et Éloïse Le Gallo, Le silence des coquilles est une recherche artistique autour des sous-sols du bassin de la Seine façonnés par la sédimentation de la vie animale de l’ancienne mer. Matière substantielle composant le corps de tout organisme vivant, détentrice d’informations, de raisons économiques et de frontières politiques, l’eau est considérée comme une collection d’imaginaires sociaux… Pensé/conçu en collaboration avec le collectif Dans le Sens de Barge, ce projet itinérant, se déployant entre Le Havre et la limite navigable de la Seine, nous invite à nous interroger sur notre rapport au fleuve, en explorant son potentiel artistique qui s’ancre dans une réalité environnementale, géographique, industrielle, sociale, patrimoniale et historique. Depuis sa création, ce projet se déploie sous la forme de résidences embarquées, d’expositions, de projections, de performances, de publications mais aussi de conférences et d’ateliers.

Fondée en 2014, l’association Dans le Sens de Barge est née d’un rêve d’artistes et d’architectes : construire une embarcation navigable à la fois lieu de production en résidence itinérante sur la Seine et lieu d’exposition à quai. Au-delà des frontières administratives, ses projets artistiques favorisent le lien social et culturel au fil de l’eau. Le mouvement des idées est véhiculé par la mobilité des résidences et des expositions qui en découlent, entre l’Île-de-France et la Normandie. Ce collectif d’artistes construit sa programmation avec des partenaires le long du fleuve — musées, centres d’art et lieux d’enseignement — jouant ainsi le rôle de relai artistique dans le cadre du développement de l’Axe Seine. En lien avec de nombreuses collectivités, institutions, entreprises et établissements d’enseignement supérieur, l’association questionne ce territoire dans ses continuités : son écosystème, son histoire, sa culture, et ses savoir-faire.
Site

Julia Borderie et Éloïse Le Gallo, artistes françaises nées en 1989, mettent la rencontre au centre de leur démarche. Elles ancrent leur processus créatif dans une approche documentaire poétique. Des formes surgissent de l’interaction avec les personnes rencontrées dans des contextes spécifiques. Le sens se construit dans la plasticité des créations comme une mémoire sensible de ces rencontres. Leurs recherches se déploient sous diverses formes : expositions, films, performances, antenne radio, etc. incluant de multiples collaborations. Julia Borderie (diplômée de l’ÉNSA Paris-Cergy et de l’UQÀM) et Éloïse Le Gallo (diplômée de l’ÉNSBA, Paris) sont actuellement en première année au Fresnoy-Studio National des Arts Contemporains.
Site

Matthieu Duperrex est philosophe, maître de conférence en sciences humaines à l’École nationale supérieure d’architecture de Marseille. Auteur, artiste et théoricien directeur artistique du collectif Urbain, trop urbain (→ Site), ses travaux procèdent d’enquêtes de terrain sur des milieux anthropisés et croisent littérature, sciences-humaines et arts visuels. Il propose dans ses interventions une vision artistique et anthropologique des sédiments des deltas fluviaux comme porteurs d’une nouvelle époque écologique. « Avec ses bouleversantes études de fleuves, Duperrex parvient à faire de la sédimentation à la fois une science des sols, et une philosophie de la nature extraordinairement labile et silencieuse. » (Bruno Latour) Publications : Voyages en sol incertain (Wildproject, 2019) et La rivière et le bulldozer (Premier Parallèle, à paraître en 2022).

11 Bastille Zoom in 11 Bastille Zoom out

4, cité Griset

75011 Paris

T. 33 (0)1 71 27 72 47

www.lahah.fr

Ménilmontant
Parmentier
Rue Saint-Maur

Horaires

Du mercredi au samedi de 14h à 19h
Et sur rendez-vous

Tarifs

Accès libre

Programme de ce lieu

Les artistes

  • Julia Borderie
  • Eloïse Le Gallo

Événements aux alentours