Ran Zhang — Resolution of Traits

Exposition

Peinture, photographie, techniques mixtes

Ran Zhang
Resolution of Traits

Passé : 25 janvier → 28 mars 2020

L ahah exposition paris ran zhang 7 1 grid Focus — Ran Zhang, l’ahah S'inspirant de modélisations scientifiques de protéines, l'artiste chinoise Ran Zhang continue d'interroger dans l'exposition qu'elle présente à l'ahah, Resolution of Traits, les modalités de la représentation en proposant des images qui entretiennent l'ambiguïté quant à leur nature.

[ Suite aux mesures exceptionnelles annoncées par le gouvernement liées à l’épidémie de Covid-19, les portes de L’ahah sont fermées jusqu’à nouvel ordre. Nous vous tenons informé·e·s de toute l’actualité de l’association sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Instagram. En vous remerciant par avance de votre compréhension. ]

Résolument radicale dans son accrochage, l’exposition personnelle de Ran Zhang, Resolution of Traits, déploiera dans l’espace immaculé de L’ahah #Griset des pièces de la nouvelle série d’œuvres éponymes de l’artiste. Chacune de ces œuvres s’inspire de modélisations scientifiques de protéines motrices disponibles en ligne sur des sites dédiés : des banques de vues en trois dimensions telle la Protein Data Bank où la communauté scientifique planétaire peut les télécharger, les utiliser avec différentes combinaisons de couleurs (dont la fonction n’est en aucun cas symbolique mais purement pratique, permettant dès lors de parer ces fascinantes arborescences d’une touche résolument psychédélique) mais également contribuer en en ajoutant et/ou améliorant certaines… Chaque œuvre rejoue une image d’un fragment, isolé sous un certain angle et selon des choix formels spécifiques (avec ou sans ombre, brillance, quadrillage, etc.) d’une modélisation de protéine motrice (…) Poursuivant sa réflexion sur ce que serait une méta image, l’artiste brouille peut-être ici encore davantage la lecture. Sont-ce de réelles modélisations scientifiques ? Ces impressions ont-elles été retouchées et si oui, à l’aide d’un pinceau numérique ou bien d’encre et de peinture dilués ? (…)
Dans l’atelier berlinois de Ran Zhang, il y a, évidemment, un microscope. L’artiste y soumet quotidiennement le banal et l’extraordinaires, avide des visions proprement incroyables qui adviennent là. Nombre de ses œuvres en témoignent d’ailleurs. Pourtant, c’est sur Internet qu’elle aspire la matière première de Resolution of Traits, complexifiant encore l’analyse de l’image d’une réflexion sur le partage et la transmission des connaissances.

 — Extraits du communiqué de presse, L’ahah, décembre 2019

“Ran et moi avons entamé un dialogue intéressant sur l’idée de boucle dans son travail. Chaque fois que Ran regarde dans son microscope, elle peut voir ses propres cils projetés à l’envers et les myodésopsies fixées sur les sujets observés. Elle voit à travers son propre corps les sujets étudiés de l’autre côté des lentilles. La micro-perspective est à jamais enfermée dans la possibilité de la machine, de même que la perspective atomique est à jamais enfermée dans la connaissance (biologie, chimie, etc.). Ainsi, les formes peintes qu’elle crée sont d’une part, ses propres myodésopsies combinées avec ce qui pourrait être vu, et d’autre part, elles marquent et tracent l’emplacement où la vue peut atterrir sur les structures moléculaires en 3D, faisant de l’information (ces structures moléculaires 3D de la protéines motrices) une image. Les sources deviennent des matériaux ou des objets à entrelacer. Le travail (les photos) est une possibilité de voir ces connexions en une seule fois.”

— Julia Geerlings, extrait du texte écrit spécifiquement pour l’exposition Resolution of Traits, L’ahah #Griset, 2019.

  • Vernissage Samedi 25 janvier 17:00 → 21:00

    A l’occasion du vernissage de l’exposition personnelle de Ran Zhang « Resolution of traits » l’artiste Eric Giraudet de Boudemange proposera à 19h une performance inédite, en dialogue avec le travail exposé. Les deux artistes feront le récit d’une métamorphose contemporaine empreinte de mythologie, de science et de culture pop.

    Les œuvres d’Eric Giraudet de Boudemange naissent d’un travail de terrain, une recherche ethnographique qu’il transforme à l’atelier en récits personnels et poétiques. Elles prennent diverses formes: films, installations, sculptures, performances, jeux vidéos. Son travail s’articule à travers des réflexions autour du folklore et des savoirs séculaires dans un contexte économique et culturel globalisé.