[Re]production project • Off tempo — Emilie McDermott, Nour Awada

Performance

Performance, techniques mixtes

[Re]production project • Off tempo
Emilie McDermott, Nour Awada

Dans environ 2 mois : Samedi 1 avril 2023 18:00 → 21:00

Performances et conférence
Samedi 01 avril 2023 • 18h — 21h
à L’ahah #Griset, 4 cité Griset, 75011 Paris

Entrée libre et gratuite


Emilie McDermott et Nour Awada, fondatrices du projet de recherche [Re]production — une réflexion politique et collective sur la maternité et l’art contemporain —, proposent une soirée conférence et performance, qui explorera la question de la carrière artistique chez les femmes artistes et mères, et la notion de la « pause ».
Plus précisément, au travers des différentes trajectoires professionnelles des artistes mères, cette rencontre mettra en lumière les obstacles et les freins rencontrés, ainsi que les ouvertures et les solutions possibles aux artistes parents.

Emilie McDermott est une artiste franco-américaine diplômée des Beaux Arts de Paris-Cergy en 2013.
Elle s’est formée à la danse à la Washington School of Ballet et son parcours protéiforme l’a amené par la suite à travailler dans le domaine du design. Pratiquant la performance, la vidéo et l’installation, elle a pu montrer son travail lors de festivals et expositions collectives, tels qu’au Palais de Tokyo, au festival Traverse Vidéo à Toulouse, au festival l’Oeil d’Oodaaq à Rennes, au FRAC Franche Comté ou encore au festival UrbanApa à Helsinki, où elle a vécu et travaillé de 2013 à 2015. Elle est par ailleurs professeur d’enseignement artistique à l’Institut Supérieur des Beaux Arts de Besançon. Son travail récent s’articule autour de l’odorat et ses relations entre notre mémoire individuelle et collective. Aussi, elle a reçu le soutien et une bourse à la création de la DRAC Bourgogne Franche Comté en 2020, pour Homing, un projet d’installation olfactive en cours de production.

Née en 1985 à Beyrouth, Nour Awada vit et travaille à Paris (FR). Diplômée de l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris en 2012, elle fonde le LAP en 2018 — Laboratoire des Arts de la Performance. Ses œuvres ont été présentées, entre autres, au Centre Pompidou, au Centre d’Art Tignous de Montreuil, à la Fondation François Schneider, la Fondation Francès, le Credac, le Palais de Tokyo, la Fondation Lafayette Anticipations, l’Institut Français de Milan et La Triennale Internationale d’Istanbul.
“D’origine franco-libanaise, j’ai grandi dans un pays dévasté par la guerre, et pétri de rituels collectifs, de cérémonies et de cultes populaires d’agrégation ou de commémoration. Il m’a fallu des années pour saisir l’impact de cet héritage dans mon travail. Et pourtant, la question du corps agissant, du corps militant, du corps sanctuaire et l’immensité du champ narratif qui l’accompagne sont — depuis toujours — au cœur de ma pratique.”