Rita Fischer — Extatique

Exposition

Dessin, peinture

Rita Fischer
Extatique

Passé : 19 juin → 31 juillet 2021

Commissaire: Manuel Neves

Xippas a le plaisir de présenter la première exposition de l’artiste uruguayenne Rita Fischer dans sa galerie parisienne. Intitulée Extatique, l’exposition rassemblera un ensemble inédit de peintures réalisées par l’artiste pendant la récente période de confinement passée dans la campagne uruguayenne. Sous le commissariat de Manuel Neves, l’exposition présente une série de gouaches sur papier et, dans un format plus grand, une série de tempéra sur panneaux de bois.

Cette série d’œuvres peut être comprise comme l’aboutissement d’un cycle de plus de dix ans d’explorations et d’expérimentations esthétiques-formelles et leurs éventuels signifiants narratifs. Ce moment créatif commence fin 2008, se déroule pendant le long séjour de l’artiste de plus de dix années à Paris et Berlin, et donne ses premiers fruits dans l’exposition Deriva, à la Galerie Jeune Création à Paris en juin 2009. Dans ce projet, l’artiste a abandonné l’utilisation de l’image photographique comme modèle, qui définissait la visualité de ses œuvres et en même temps la reliait d’une manière ou d’une autre à la réalité, pour aborder l’expérimentation dans un espace de représentation incertain, s’orientant vers l’abstraction, c’est-à-dire vers l’ambiguïté et l’énigmatique, au sens le plus basique de ce mot.
De même, bien que le figuratif et l’abstrait ne puissent être clairement distingués, une relation subtile avec le paysage et la nature a été mise en évidence.

Dans cette nouvelle série d’œuvres, l’artiste aborde la technique traditionnelle de la tempéra à l’œuf sur des panneaux en bois. Dans cette technique, les pigments sont dissous dans du jaune d’œuf, qui fonctionne comme un liant idéal, à la teneur en graisse et en eau équilibrée. Bien que la tempéra soit associée au monde byzantin, au Moyen Âge ou à la Renaissance, elle était, avec l’encaustique, en réalité utilisée depuis l’Antiquité dans l’art égyptien.
La rigidité du bois et le manque de brillance que procure cette technique, projettent une sensation de stabilité et de solidité. En même temps, le mot tempéra évoque un sens de la mesure et de l’équilibre, car à son origine il dérive de l’expression italienne pittura a tempera, qui à son tour provient du mot latin tempera, qui signifie mescolare nelle giuste proportzioni, c’est-à-dire mélanger dans les proportions correctes et appropriées.

Par rapport à ses œuvres précédentes, la palette manipulée par Rita Fischer augmente sa variété tonale et sa complexité chromatique et est utilisée pour représenter des éléments de la nature : plantes, branches, feuilles ou écorce d’arbres. Ces détails figuratifs pourraient être associés à une approche renouvelée de la tradition paysagère, même si dans ces œuvres, l’horizon et la perspective, éléments fondamentaux qui définissent ce genre, ne sont pas présents.
Ainsi l’artiste approfondit ses recherches avec la représentation de la nature, établissant un lien possible avec une certaine typologie végétale autochtone qui peut être reconnue dans la palette de couleurs choisie — brun, vert, orange ou terre cuite -, et en même temps par certains éléments figuratifs, comme les épines. On pourra y percevoir les formes et l’apparence générale des montes de espinillos (des bois denses d’épineux) qui composent les forêts indigènes de la campagne uruguayenne et qui se caractérisent également par leur extrême densité, leurs fermetures et leurs ombrages.
Mais ces représentations ou signes, loin d’une recherche réaliste, ne consomment pas une représentation complète de ces bosquets et la sensation de symbiose que l’on peut ressentir face à la nature ne semble pas s’accomplir. Au contraire, ces signes sont reliés et complétés par des éléments purement abstraits, tels que les grandes tâches et les plans de couleur qui occupent une place importante dans ces œuvres.

L’image construite par l’artiste, d’une ambiguïté sémantique forte, génère un climat d’incertitude, de perplexité et de désir. Malgré tout, lorsque nous nous arrêtons et posons le regard sur ces scénographies hermétiques et instables, habitées par des conflits et des tensions, lentement une sensation commence à nous envahir : la sensation d’être témoins d’une épiphanie, qui révèle une beauté singulière.

Rita Fischer est habitée par l’idée que l’artiste génère des situations qu’il ignore, et donc les images qu’elle construit sont le désir et en même temps le déni d’une présence ; la production d’un événement en latence permanente, et dans un temps suspendu.

Manuel Neves

Rita Fischer est née à Young (Uruguay) en 1972. Entre 2000 et 2012, elle a vécu et travaillé à Paris et Berlin. Elle vit et travaille actuellement à Montevideo (Uruguay). Elle est lauréate de nombreux prix internationaux : Deuxième Prix National des Arts Visuels Linda Kohen (Uruguay, 2018); Prix du Fonds de bourses d’études FEFCA pour stimuler la formation et la création artistique (Uruguay, 2012) ; Prix du Salon de Montrouge (France, 2005) ; Prix Paul Cézanne (Uruguay, 2000) ; Premier Prix International Mercosur ArteBA (Buenos Aires, 2000), entre autres. Parmi ses expositions personnelles : «Vislumbrar extático», Xippas Montevideo, Uruguay (2019); « Umbral », Museo Solari, Fray Bentos, Uruguay (2018) ; «Sharing the Beauty», China Millennium Monument Museum, Pékin, Chine (2017) ; «NOVUS», Espace d’art contemporain, Montevideo, Uruguay (2017), « Nulle part », Fondation Atchugarry, Punta del Este, Uruguay et Museo Nacional de Artes Visules, Montevideo, Uruguay (2013), « Deriva », Galerie Jeune Création, Paris, France (2009). Son travail a été inclus dans la Bienal Sur, Buenos Aires, Argentina (2019) ; la 2ème Biennale de Montevideo «500 ans du futur» (2015). Rita Fischer a représenté l’Uruguay à la 2ème Biennale du Mercosur à Porto Alegre, Brésil en 1999.

  • Vernissage Samedi 19 juin 15:00 → 20:00
03 Le Marais Zoom in 03 Le Marais Zoom out

108, rue Vieille du Temple

75003 Paris

T. 01 40 27 05 55 — F. 01 40 27 07 16

www.xippas.com

Saint-Sébastien – Froissart

Horaires

Du mardi au vendredi de 10h à 13h et de 14h à 19h
Les samedis de 10h à 19h

Programme de ce lieu

L’artiste

  • Rita Fischer