Seulgi Lee — Damasese

Exposition

Techniques mixtes

Seulgi Lee
Damasese

Passé : 20 octobre → 25 novembre 2017

Il y a maintenant plus de trois ans, Seulgi Lee a entrepris la réalisation de “nubi“ ou peut-être “néo-nubi“ devrions-nous dire tant ils paraissent nouveaux. Flamboyantes, noires sur blanches ou polychromatiques (et ceci quelquefois du recto jusqu’au verso), ces couvertures traditionnelles coréennes sont à présent détournées de leurs motifs d’origine — sans pour autant se démunir de leurs usages — pour devenir une suite (picturale) de retranscriptions de proverbes à la limite de la figuration. Ainsi, vous reconnaitrez peut-être à travers l’enchevêtrement des lignes doublé de la lecture des titres, une croyance, un rite protecteur (ou pas). Aujourd’hui appelées d’une simple lettre suivie de l’adage devenu poème, d’abord traduit puis vectorisé par le tissage, ce nouvel abécédaire laisse élégamment apparaître “U : Comme un fantôme qui chante en poussant des cris aigus. = Un événement incroyable“ ou encore “U : Même la sandale en paille trouve sa paire = Une âme sœur existe pour chacun”.

La lettre et par là-même le langage dans son apparat le plus primitif est bien le personnage principal de cette première exposition personnelle à la galerie Jousse Entreprise. Appelée DAMASESE, elle convoque (via ce mot inventé), des signes animés et leurs contraires, notamment l’ixcatèque, une langue pré-hispanique (sans écriture) parlée par moins de dix personnes, issue d’une province de l’Oaxaca que l’artiste a découvert par hasard lors d’un séjour récent au Mexique où elle se rendait pour un projet de dialogue entre vannerie artisanale et culture orale. Intriguée par cet immatériel héritage, Seulgi Lee échange d’abord avec une communauté de vannières, puis la linguiste Evangelia Adamou, spécialiste de ce lexique oto-mangue. De ces rencontres, naissent des constellations hybrides tant verticales qu’horizontales de “tenates“ tressées en feuilles de palmier et dont la typologie semble parfois s’apparenter à certaines fleurs exotiques.

Mais, que se passe-t-il lorsqu’en suivant le lapin de la pleine lune, on tombe sur une langue presque morte ?

  • Vernissage Jeudi 19 octobre 2017 16:00 → 21:00
03 Le Marais Zoom in 03 Le Marais Zoom out

6, rue Saint Claude

75003 Paris

T. 01 53 82 10 18

www.jousse-entreprise.com

Saint-Sébastien – Froissart

Horaires

Du mardi au samedi de 11h à 19h

Pub sylvie visites original

Programme de ce lieu

L’artiste

  • Seulgi Lee