Steven Cohen — Sphincterography : The Tour

Performance

Techniques mixtes

Steven Cohen
Sphincterography : The Tour

Passé : 13 → 21 septembre 2013

Une (anti)visite guidée de l’exposition My Joburg avec Steven Cohen : en vision périscopique via son canal alimentaire, par le prisme des travaux qu’il a réalisés dans cette ville — et enfin par sa perspective biaisée d’étranger qui vit en France depuis 10 ans.

Sphincterography : The Tour est un travail que Cohen ne peut accomplir qu’aujourd’hui, à l’âge qu’il a, avec son corps d’ici, en Europe, sur cet endroit-là, l’Afrique du Sud, sa terre natale. Son destin : être le descendant d’immigrants d’Europe de l’Est à Johannesbourg, une ville qui n’est pas la sienne mais dont il sera toujours l’enfant et l’envahisseur. Johannesbourg est sa Lituanie.

Citoyen sud africain, résident français, Cohen cherche à visiter Johannesbourg à Paris. En quarante ans, de Hillbrow, où il est né, à Troyeville, banlieue proche où il a vécu, il n’avait parcouru que 3 km. Une fourmi bien déterminée aurait parcouru plus de distance, aime-t-il préciser. Et la vie l’a mené en France, 8700 km plus loin.

Sphincterography : The Tour est un travail sur les transpositions géographiques, la douleur nationale, et la création comme réponse à la confusion. C’est un travail sur quiconque n’est pas seulement où il est… et qui donc fait de l’art — car faire de l’art est un lieu en soi.