Tacita Dean — Monet Hates Me

Exposition

Edition, estampe, sérigraphie, techniques mixtes

Tacita Dean
Monet Hates Me

Passé : 1 septembre → 9 octobre 2021

La Librairie Marian Goodman a le plaisir d’annoncer le lancement de Monet Hates Me, une nouvelle édition limitée de Tacita Dean qui sera exposée pour la première fois du 1er septembre au 9 octobre.
Conçue comme « une exposition en boîte », Monet Hates Me est une édition de cent boîtes entoilées avec un marquage à chaud et un gaufrage pour l’impression du titre. Chaque édition contient cinquante objets dont certains sont uniques.

Les documents originaux qui ont inspiré les objets proviennent tous des « collections spéciales » du Getty Research Institute à Los Angeles où Tacita Dean a été l’artiste en résidence en 2014-2015. Son sujet de recherche au Getty s’intitulait : « De l’importance du hasard objectif comme outil de recherche », ce qui signifie qu’elle a exploré les collections de façon aléatoire. Lors de son premier jour de recherche, elle a choisi au hasard de faire ouvrir une boîte cartonnée placée en haut d’une étagère, boîte qui s’est révélée contenir la clé de l’atelier d’Auguste Rodin situé dans l’Hôtel Biron à Paris.

Tacita Dean a conçu ce projet d’édition avec son ami de longue date et collaborateur Martyn Ridgewell pendant les confinements consécutifs à la pandémie de COVID-19 entre mars et décembre 2020. Depuis Berlin et la Cornouaille, ils ont travaillé ensemble et à distance à la conception et à la production des cinquante objets, privilégiant un approvisionnement local des matériaux. Ainsi la plupart des objets ont été réalisés par leurs soins de manière artisanale.

Parmi ces objets on peut citer un disque vinyle avec des fragments de textes lus par Tacita Dean à partir d’une compilation de photocopies de recherche ; « one foot of feet », une bande de film longue d’un pied (30,48 cm) et composée de seize images trouvées représentant toutes des pieds ; une affiche, une gravure, une sérigraphie, une carte de visite, une carte postale, un cyanotype et un journal. L’édition comprend également plusieurs photographies photochimiques développées artisanalement. Elle est signée et numérotée sur la couverture de l’Objet 1 ; un livret qui fonctionne comme la clé pour connaître la provenance et la fabrication des quarante-neuf autres objets.

Le titre “Monet Hates Me” provient d’une lettre manuscrite de Claude Monet à Camille Pissaro dans laquelle un fragment de l’écriture de Monet est apparu à Tacita Dean comme « hate Tacita » (hait Tacita).
Monet Hates Me est éditée par le Getty Research Institute à Los Angeles, avec le soutien de Verlag der Buchhandlung Walther und Franz König à Cologne.

Tacita Dean est une artiste britannique européenne née en 1965 à Canterbury. Elle vit et travaille à Berlin et à Los Angeles. Connue pour ses films analogiques, ses photographies, ses gravures et ses dessins, Tacita Dean a été récompensée de nombreux prix tels que le Sixième Prix Benesse lors de la 51e Biennale de Venise en 2005, le Prix Hugo Boss au Solomon R. Guggenheim Museum à New York en 2006 ou encore le Prix Kurt Schwitters en 2009.

Des expositions personnelles se sont tenues récemment dans des musées tels que le EMMA — Espoo Museum of Modern Art en Finlande (2020), le NY Carlsberg Glyptotek à Copenhague, au Danemark (2019), le Moody Center for the Arts à Houston aux États-Unus (2019), le Serralves Museum à Porto au Portugal (2019), le Kunsthaus Bregenz en Autriche (2018), la Fruitmarket Gallery à Edimbourg en Ecosse (2018).

En 2018, Tacita Dean a marqué les esprits avec son exposition LANDSCAPE, PORTRAIT, STILL LIFE qui s’est déroulée simultanément dans trois des plus grands musées de Londres : The Royal Academy of Arts, The National Portrait Gallery et The National Gallery.

En 2011, dans le cadre de la « Unilever Series » à la Tate Modern, Tacita Dean a réalisé l’œuvre “FILM” qui a été projetée dans le Turbine Hall, marquant les débuts de sa campagne pour préserver les films photochimiques.

En 2019, Tacita Dean a créé le décor et les costumes de “The Dante Project”, un nouveau ballet avec une musique du compositeur et chef d’orchestre Thomas Adès, et une chorégraphie de Wayne McGregor, le chorégraphe en résidence au Royal Ballet. La première aura lieu à la London Royal Opera House en octobre 2021.

Des expositions personnelles sont également programmées prochainement à la Kunstmuseum Basel du 28 août 2021 au 9 janvier 2022 ainsi qu’à Marian Goodman Gallery à New York du 7 septembre au 9 octobre 2021.

  • Vernissage Mercredi 1 septembre 18:00 → 20:00
03 Le Marais Zoom in 03 Le Marais Zoom out

66, rue du Temple

75003 Paris

Rambuteau

Horaires

Du mardi au samedi de 11h à 19h

L’artiste

  • Tacita Dean