Thierry Fontaine — Les Pluriels Singuliers

Exposition

Photographie

Thierry Fontaine
Les Pluriels Singuliers

Encore environ un mois : 6 octobre → 23 décembre 2018

Commissariat : Dominique Abensour et Nathalie Giraudeau .

Pour cette monographie d’envergure, Thierry Fontaine a rassemblé plus de 30 pièces photographiques — dont un ensemble inédit.

Réalisées entre 1995 et 2018, elles marquent le parcours de l’artiste. L’exposition cherche à rendre sensible la dynamique créatrice d’une œuvre dont la singularité se construit à travers une pluralité de ressources puisées dans des sphères hétérogènes, artistiques, culturelles, politiques et poétiques.

La longue traversee 78x103cm fdc 1 medium
Thierry Fontaine, La longue traversée, 2005 Photographie © Adagp, Paris, 2018, courtesy Les filles du calvaire, Paris

Dès 1996, les œuvres de Thierry Fontaine n’existent que sous la forme de photographies. Insolites et souvent énigmatiques, ses images révèlent de curieuses réalités dont le sens est suspendu. On y voit des corps en action aux prises avec de l’argile, un matériau des plus anciens ; des masques africains aux larmes de cire ; des paysages fragmentés à dimension onirique, des végétaux et des animaux transfigurés ; des phénomènes troublants et d’étranges créations artisanales. En fait, dans chacune de ces photographies, l’artiste « expose » ses propres travaux de sculpteur − du geste à l’action, de l’objet à l’installation. Or ce processus engagé est loin d’épuiser le jeu de l’interprétation des images.  En déplaçant ses activités de sculpteur dans l’espace photographique, Thierry Fontaine développe une œuvre hybride et nomade. À travers une gamme extensive de dispositifs, il cherche à transmettre une expérience de la diversité du monde et de l’échange entre des registres éclectiques parfois contradictoires. Ses photographies témoignent d’une pratique polyphonique, active dans le monde où nous vivons, à la fois pluriel et singulier.


D.A.  . ———

Thierry Fontaine est né en 1969 à Saint-Pierre (La Réunion). Après des études à l’École Supérieure des Arts décoratifs de Strasbourg, il fut pensionnaire de la Villa Medicis de Rome entre 1999 et 2000. Aujourd’hui, il vit et travaille à Paris. En 2016 et en 2017, il a exposé en France au FRAC Provence-Alpes-Côte d’Azur, Marseille, au Centre d’art La Terrasse de Nanterre et au FRAC Réunion. Lauréat de la Carte blanche PMU en 2015, il a présenté cette même année Les Joueurs au Centre Pompidou de Paris. 
Il est représenté par la galerie Les Filles du Calvaire, Paris.

Critique d’art et commissaire d’exposition, Dominique Abensour enseigne à l’École Européenne Supérieure d’Art de Bretagne. Directrice du Quartier Centre d’art de Quimper de 1995 à 2008, commissaire de la Biennale de Bourges depuis 2010, elle a organisé de multiples expositions. En 2009, un essai sur L’art et son exposition a été publié au MacVal.

Exposition réalisée avec le concours de la galerie Les Filles du Calvaire (Paris), du Musée Français de la Photographie / Conseil Départemental de l’Essonne (Bièvres), du Centre national des arts plastiques / Fonds national d’art contemporain (Paris-La Défense), et avec la participation de l’atelier Cadre en Seine (Aubervilliers).

  • Rencontre Samedi 24 novembre à 15:00

    Rencontre dialoguée avec Thierry Fontaine et Gilles Clément, jardinier, paysagiste et écrivain — 
Navette gratuite depuis Paris, sur réservationà contact@cpif.net