Marcin Dudek — Ultraskraina

Exposition

Vidéo

Marcin Dudek
Ultraskraina

Passé : 4 septembre → 3 octobre 2021

Au travers de ses propres expériences de jeune hooligan supporter de l’équipe de football de Cracovie, l’artiste entend sonder des thèmes plus vastes dont ceux du fonctionnement de la psyché humaine, de notre insatiable besoin d’appartenance, de faire « communauté » et de reconnaissance, notre soif de hiérarchie. Les mécanismes selon lesquels des événements triviaux peuvent dégénérer en entraînant des conséquences majeures l’intéresse.

La peinture, les sculptures et les installations multimédias de Marcin Dudek témoignent de l’abnégation de toute une partie de populations, « déclassées et subalternes ». En s’appuyant sur l’analyse de son propre passé, il révèle ainsi comment la connivence entre des délicates questions socio-économiques et la psychologie individuelle et de groupe peut de facto amener à la consoliation d’une sorte de « machine de violence » bien huilée.

Si d’une part ses peintures et sculptures témoignent de ce que Dudek a vécu, sa pratique performative lui permet d’autre part de s’extraire à proprement parler de l’analyse, pour atteindre la pure sensation, celle d’exhumer les souvenirs du passé. Depuis 2013, Dudek a utilisé la performance pour enquêter sur ce « soi » ancré passé. Doté de vêtements et d’accessoires tels que des grenades fumigènes, qui constituaient son arsenal de jeunesse, il ouvre aux spectateurs la possibilité de goûter aux chorégraphies bien chargées des stades, orchestrées par l’hooliganisme des années 90.

Lors de chaque performance, l’artiste procède à un enregistrement vidéo de l’œuvre, enregistrement ensuite monté. Ces vidéos donnent à appréhender la dynamique plus large qui entre en jeu pendant ses performances. Celles-ci incorporent le désir de perturbation, la sensation de violence latente et de panique, le mouvement de foule conséquent, jusqu’à provoquer la peur et la confusion qu’on peut ressentir dans le public.

Pour sa monstration dans la White Box du Centre Wallonie-Bruxelles Paris, la totalité de ses vidéos de performances sera présentée.

Sa première, Wild (2013), dans laquelle Dudek saute par-dessus une clôture, qui semble symboliser le franchissement d’une frontière, un saut dans l’inconnu et le début d’un nouveau chapitre de travail, plus inconfortablement « intime », au cours duquel l’outil artistique devient systématiquement argument de désamorçage de la violence.

Dans Saved by an Unseen Crack (2015) et Head in the Sand (2015), Dudek s’adresse directement au public, menaçant, comme s’il s’agissait d’ennemis ou de proies potentielles. La toute aussi agressive Tribunalia (2018) montre un Dudek furieux, crachant des insultes et se rasant la tête, bien que cette fois la violence ne vise pas directement le public, mais plutôt lui-même. Des grenades fumigènes surgissent systématiquement dans ces vidéos, sculptant l’espace et dispersant la foule, incitant à la confusion et au désir de fuir vers un territoire plus stable.

A l’occasion de la Nuit Blanche parisienne — 2 octobre 2021 — la monstration de ses œuvres se terminera par une nouvelle performance, The Group, et au bénéfice de laquelle il travaillera avec des associations locales de jeunes en réinsertion, pratique courante dans son travail.

Centre Wallonie-Bruxelles
  • ULTRASKRAINE de Marcin Dudek — Vidéo en WHITE BOX Vernissage Vendredi 3 septembre à 14:45
04 Beaubourg Zoom in 04 Beaubourg Zoom out

127-129, rue Saint Martin

75004 Paris

T. 0153019696 — F. 01 48 04 90 85

www.cwb.fr

Châtelet
Hôtel de Ville
Rambuteau

Horaires

Du lundi au vendredi de 10h à 19h
Samedi et dimanche de 11h à 19h
Fermeture les jours fériés

Programme de ce lieu

L’artiste

  • Marcin Dudek