Véra Molnar — Un peu de tout

Exposition

Dessin, peinture

Véra Molnar
Un peu de tout

Dans environ un mois : 8 juin → 14 septembre 2019

Pendant tout l’été 2019, la galerie Oniris accueille une dixième exposition personnelle qui présente les différentes périodes du travail de Vera Molnar, et met en avant les recherches de l’artiste tout au long de son parcours.

Segments%20orange%20feuille%203%20dessin%20ordinateur 1 medium
Vera Molnar, Segments oranges n°1, 1988 Dessin ordinateur — 30 × 42 cm

Vera Molnar peut être présentée comme un peintre géométrique : les éléments de base de son travail sont parmi les plus simples, les plus élémentaires : la ligne, le carré, le blanc, le noir, parfois des gris, des rouges, des bleus… A l’exploration de ces formes, elle a consacré des dizaines d’années ; et elle continue aujourd’hui.

Vera Molnar est d’origine hongroise, mais elle vit à Paris depuis 1947. Elle est donc française et peintre abstraite, de la tendance qui appartient à l’art constructif, dans son acception la plus conséquente, la plus radicale qui soit : celle de l’art systématique dans lequel elle est engagée depuis 1950. Elle a participé à tous les débats qui ont animé la naissance de l’art cinétique et permis la création de La Nouvelle Tendance et est devenue à partir de 1968 l’une des pionnières de l’utilisation de l’ordinateur dans la création artistique.

Pour Vera Molnar comme pour ceux qui partagent ces convictions, il n’est plus question de choisir un motif, comme pour l’art figuratif, ni de faire appel à l’inspiration ou à la sensibilité, il s’agit d’animer la surface de façon calculée et programmée, impersonnelle. L’un des moyens pour y parvenir est la répétition à l’intérieur d’une structure régulière, d’une forme unique ou l’orientation est modifiée de manière systématique.

En région Zoom in En région Zoom out

38 Rue d’Antrain

35700 Rennes

www.oniris.art

Horaires

Du mardi au samedi de 14h à 19h
Et sur rendez-vous le matin et le lundi pour les collectionneurs — contactez le 02 99 36 46 06

Programme de ce lieu

L’artiste