Le Plateau, Fonds régional d’art contemporain

Mac Adams, Charles Avery, Anna Barham, Louidgi Beltrame, Pierre Bismuth, Michel Blazy, Pablo Bronstein, Tania Bruguera, Frédéric Bruly Bouabré, Anne Brégeaut, David Burrows, Denis Castellas, Jean-Jules Chasse-Pot, Arnaud Claas, Delphine Coindet, Serge Comte, John Coplans, Isabelle Cornaro, François Curlet, Guillaume Dégé, Angela Detanico/Raphaël Lain, Livia Deville, Marie-Hélène Fabra, Richard Fauguet, Cao Fei, Morgan Fisher, Jean-Pascal Flavien, Ryan Gander, Dora Garcia, Mark Geffriaud, Wade Guyton, Raymond Hains, Jeppe Hein, Rip Hopkins, Mark Leckey, Tony Long, Arnaud Maguet, Luc Marsans, Anthony McCall, Corey McCorkle, Mathieu Mercier, Nissim Merkado, Pierre Moignard, François Morellet, Edgardo Navarro, Jürgen Nefzger, Jean-Michel Othoniel, Bill Owens, Bruno Peinado, Philippe Poupet, Lili Reynaud-Dewar, Hubert Robert, Jimmy Robert, Felicien Rops, David Ryan, Aurélie Salavert, Yvan Salomone, Bruno Serralongue, Gregg Smith, John Stezaker, Nathalie Talec, Agnès Thurnauer, Gérard Trignac, Ulla Von Brandenburg, Emmanuelle Villard, Erwin Wurm, Xavier Zimmermann…

La liste — pas tout à fait complète — des artistes qui auront une place, d’une façon ou d’une autre, dans l’actualité du Frac Ile-de-France/Le Plateau au cours de ce semestre de mars à août 2010 (et parfois bien au-delà), est pour le moins éloquente… Au-delà de son importance, elle traduit à n’en pas douter l’un de nos partis pris consistant à prendre en compte ce qui caractérise en premier lieu la création contemporaine, à savoir sa grande diversité tant en termes de démarches que de supports et de moyens d’expression.

Au Plateau, Prisonnier du soleil — deuxième volet du cycle Erudition concrète conçu par Guillaume Désanges — propose, dans la continuité de La Planète des signes, de s’intéresser aux liens que les artistes entretiennent avec les différents champs de la connaissance et en particulier celui concernant l’architecture. Avec une figure centrale, celle de l’artiste américain Corey McCorkle qui donnera à voir son travail pour la première fois en France à cette échelle avec un projet et de nouvelles productions imaginées à partir du mythique Désert de Retz.

S’ensuit la première exposition personnelle en France de Charles Avery.
Cet artiste écossais a entrepris depuis maintenant cinq ans de se concentrer sur un seul et unique projet : The Islanders an introduction. Ce projet propose de décrire — notamment par un dessin réaliste d’une rare virtuosité — une île et un monde régi par des lois philosophiques singulières. Véritable mythologie moderne, The Islanders conjugue sur un mode inédit position conceptuelle et narration élargie.

Avec la collection, outre une nouvelle session d’acquisitions effectuée au cours de ce printemps qui contribue à l’enrichissement de notre fonds, deux projets de diffusion méritent le détour : d’une part celui mené avec Guillaume Désanges pour une proposition inédite et expérimentale consistant à organiser une tournée selon le modèle forain avec présentation et déploiements d’œuvres par étapes dans les territoires les plus reculés de l’Ile-de-France : tout en s’inscrivant dans cette problématique du rapport à la connaissance en se faisant lui-même « passeur de savoirs », nous renouons avec l’essence même des Frac et cette idée de porter l’art contemporain au devant des publics.

D’autre part, le projet d’exposition de Christophe Gallois — conservateur au Mudam de Luxembourg — que nous avons invité pour une exposition à la Maison d’art Bernard Anthonioz à Nogent-sur-Marne. A partir de la collection, il met en place Alchemy Box, projet centré autour de la notion de montage avec des œuvres qui contournent les formes conventionnelles de construction narrative pour explorer d’autres formes d’apparition du sens.

Dans ce semestriel, vous découvrirez l’ensemble des propositions faites par notre service des publics, conçues pour permettre de mieux comprendre les enjeux de la création d’aujourd’hui, en particulier par des rencontres avec les artistes, par des confrontations directes avec leurs œuvres.

En ce sens, outre le programme parallèle Séquence, qui propose précisément des rendez-vous privilégiés ouverts notamment à tous les domaines de la création, nous mettons en place à l’Antenne un nouveau groupe de travail en accueillant cette fois Tania Bruguera. Son projet, conçu pour être mené de façon collective, se propose de créer un « monument aux révolutions » par le biais d’une performance qui aura lieu le 1er mai et qui consistera à diffuser, en ce jour symbolique, la parole de nombre de leaders des grands mouvements sociaux et politiques du passé. En ce nouveau semestre sortiront de nouvelles éditions, dont la monographie consacrée à Richard Fauguet comme suite à sa dernière exposition au Plateau.

L’ensemble de ces propositions est rendue possible par le soutien indéfectible de nos partenaires — la Région d’Ile-de-France, le Ministère de la culture et de la communication, la Ville de Paris. Nous tenons vivement à les en remercier.

Xavier Franceschi — Directeur du Frac Île-de-France
Le Plateau, Fonds régional d’art contemporain Centre d’Art
Plan Plan
19 Paris 19 Zoom in 19 Paris 19 Zoom out

22 rue des Alouettes

75019 Paris

T. 01 76 21 13 41

www.fraciledefrance.com

Jourdain

Horaires

Du mercredi au dimanche de 14h à 19h
Plateau-Apéro : nocturne le 1er mercredi de chaque mois (sauf soirs de vernissage) jusqu’à 21h

Tarifs

Accès libre

Pub villette ikeda original

Lieux aux alentours