Céline Drouin-Laroche et Charlotte Houette — Desk Set au Théâtre

Evénement

Edition, film, installations, nouveaux médias...

Céline Drouin-Laroche et Charlotte Houette
Desk Set au Théâtre

Encore 6 jours : 24 mars → 26 mai 2018

«Desk Set» se prolonge avec un projet spécifique pensé pour les espaces d’accueil du Théâtre Brétigny, en lien avec sa problématique de saison «La femme est l’avenir de l’homme». Charlotte Houette et Céline Drouin-Laroche, deux jeunes artistes françaises dont le travail est irrigué par la science-fiction féministe, viendront habiter les lieux par des œuvres, des performances et des textes. L’exposition est visible les jours et soirs de représentation jusqu’au 26 mai 2018.

Née en 1986 à Mâcon, Céline Drouin-Laroche vit et travaille à Montreuil. Depuis ses études à l’École nationale supérieure d’arts de Paris-Cergy, elle s’intéresse à la transmission et intègre l’équipe de médiation du Palais de Tokyo, puis en 2016 l’équipe de La Galerie, centre d’art contemporain de Noisy-le-Sec, en tant qu’artiste intervenante. Ses projets abordent notamment la question du devenir post-humain—interagir avec d’autres formes de vie, se laisser traverser par des flux n’ayant pas la même source ni le même rythme que notre propre rythme biologique—et du corps queer, envisagé non seulement comme un au-delà des genres mais surtout comme le franchissement de tout type de frontières.

Charlotte Houette est née en 1983, elle a étudié à l’École nationale supérieure des beaux-arts de Paris et à l’Art Center College of Design de Pasadena, Californie. Son travail a été montré à Shanaynay (Paris), à l’Espace Louis Vuitton, à Bodega (Philadelphie, États-Unis) et à l’École européenne supérieure d’art de Bretagne—site de Rennes. Elle est cofondatrice de The Cheapest University, une école expérimentale créée par des artistes, au sein de laquelle elle organise le workshop EEAPS, qui se fonde sur des lectures collectives et des traductions d’écrits de science-fiction queer et féministe. Elle participe aussi à une traduction en français des textes d’Amy Sillman, projet instauré par After 8 Books et The Cheapest University, en vue d’une publication en 2018. Ses peintures, généralement peintes sur les deux faces et comportant des parties mobiles attachées à des charnières, ne peuvent pas être appréhendées d’un seul regard. Cette absence volontaire de distinction entre l’avant et l’arrière des tableaux encourage leur circulation ainsi que leur ré-agencement au sein d’installations pouvant accueillir des lectures, des performances ou des événements collectifs.

4 lieux pour cet événement
91 Essonne

Les artistes

  • Charlotte Houette
  • Céline Drouin Laroche