Charles Gaines — Gridwork : Palm Canyon Watercolors

Exposition

Peinture

Charles Gaines
Gridwork : Palm Canyon Watercolors

Passé : 9 juin → 30 juillet 2022

La Galerie Max Hetzler a le plaisir d’annoncer la troisième exposition personnelle de Charles Gaines, et la seconde dans son espace parisien.

Les aquarelles et encres sur papier de Gridwork: Palm Canyon Watercolors sont composées selon un système arithmétique rationnel. Charles Gaines questionne ainsi l’idée, dominante dans l’art du XXe siècle, selon laquelle la subjectivité, l’imagination et l’expression individuelle sont à l’origine du processus créatif.

Gaines est l’un des représentants majeurs de l’art conceptuel américain.

Il travaille depuis les années 1970 sur les modes alternatifs de création d’images, alliant diagrammes mathématiques, suites numériques, principes de cognition et opérations aléatoires. Figure pédagogique influente, il forge un lien essentiel entre les artistes conceptuels américains de la première période comme Sol LeWitt, et les générations suivantes.

Prenant la forme de dessins, séries photographiques, œuvres sur papier et installations vidéos, le travail de Gaines navigue entre compositions linguistiques et structures nominales initiées avec la série Gridwork dans les années 1970. Des grilles de calculs arithmétiques simples y produisent des formes paraboliques représentant in fine des organismes naturels ajoutés les uns aux autres en couches successives. Avec cette méthode, Charles Gaines élabore donc des motifs à partir d’un système, et non pas de son imagination.

Ne cherchant pas initialement à inscrire son approche artistique dans une forme de représentativité afro-américaine, Gaines a fait figure à ce propos d’exception dans les années 1970, à une époque où l’expressionnisme politique était une préoccupation dominante. Toutefois, sa pratique a bouleversé l’Establishment, ayant été alors une des seules figures afro-américaines de l’art conceptuel. L’artiste a plus récemment concentré son propos sur la lutte contre le racisme et la défense des droits humains notamment avec la série Manifesto.

Pour cette exposition, la galerie Max Hetzler présente un ensemble d’aquarelles et d’encres représentant une séquence de palmiers. Gaines a en effet développé tout un travail autour des arbres, notamment dans le cadre de sa série Numbers and Trees, elle-même partie de Gridwork.

L’artiste souhaite, à travers ces structures intemporelles et conçues suivant les lois de la nature, aborder la question de la création par un système de règles universelles et prédéfinies. La série sur les Palmiers a été initiée en 1980 puis à nouveau dès 2015. Les diverses espèces d’arbres sur lesquelles Gaines a travaillé se prêtent à une méditation sur des questions plus larges de différence et d’identité.

Par le subtil équilibre entre l’élégance de la touche et des coloris, et le processus créatif intellectuel, Gaines révèle ainsi que l’art existe per se indépendamment de toute expression personnelle et met en lumière l’interaction complexe qu’il existe entre objectivité et interprétation.

Pour son apport exceptionnel à la culture américaine, Gaines a, en 2019, été récipiendaire de la médaille Edward MacDowell, décernée auparavant à Louise Bourgeois, Willem de Kooning et Georgia O’Keeffe.

Charles Gaines (*1944, Charleston) vit et travaille à Los Angeles. Le travail de Gaines a été présenté dans de nombreuses expositions personnelles, telles qu’au San Francisco Museum of Modern Art (2021), Dia Beacon, NY (2021), l’Institute of Contemporary Arts, Miami (2017) ; le Hammer Museum, Los Angeles (2015); Le Studio Museum, Harlem (2014); les Pitzer College Art Gallery et Pomona College Museum of Art, Claremont, Californie (tous deux 2012). Il a fait partie d’expositions collectives dans des institutions renommées, dont le MoMA, New York (2017 & 2014); BALTIQUE, Gateshead (2017); la Biennale de Venise (2015 & 2007) ; Whitney Museum of American Art, New York (2015) ; le Museum of Contemporary Art, Los Angeles (2011) et UCLA Armand Hammer Museum, Los Angeles (2011). Charles Gaines a reçu la bourse Guggenheim (2013), le CAA Artist Award (2015), le CalArts REDCAT Award (2018) et la médaille Edward MacDowell (2019). Son travail se trouve dans les collections du MoMA, New York ; Le Whitney Museum, New York; Museum of Contemporary Art, Los Angeles, le Studio Museum, Harlem, Lentos Kunstmuseum Linz, la Galerie der Stadt Esslingen à la Villa Merkel, Esslingen, l’Art Institute, Chicago et le Hammer Museum, Los Angeles, la Tate Modern, Londres, entre autres.

04 Beaubourg Zoom in 04 Beaubourg Zoom out

57, rue du Temple

75004 Paris

T. 01 57 40 60 80

Site officiel

Hôtel de Ville
Rambuteau

Horaires

Du mardi au samedi de 11h à 19h

Programme de ce lieu

L’artiste

  • Charles Gaines