La Bibliothèque grise — Ch.4 : Objets parlants

Exposition

Installations, sculpture, techniques mixtes, vidéo

La Bibliothèque grise
Ch.4 : Objets parlants

Dans 10 jours : 7 novembre 2020 → 28 février 2021

Initiée en 2015, la Bibliothèque grise est un ensemble de ressources à l’origine de productions et d’événements qui visent à explorer les modalités de circulation des savoirs et des connaissances pour en expérimenter des formes de transmission et de partage.

Des livres, des documents, des films, des images et des objets, collectés ou réalisés par Jérôme Dupeyrat et Laurent Sfar, constituent « la bibliothèque » et s’y agencent selon cinq catégories résultant de lectures croisées : « Enseigner et apprendre, arts vivants », « Une histoire de la lecture », « Une chambre à soi », « Habiter la Terre », « La Parole mangée » (d’après des titres empruntés respectivement à Robert Filliou, Alberto Manguel, Virginia Woolf, Yona Friedman et Louis Marin).

À la Ferme du Buisson, le quatrième chapitre de la Bibliothèque grise réunit des « objets parlants », porteurs de messages par le biais de textes et d’images, à l’instar des assiettes dites « parlantes » illustrées de saynètes légendées ou de rébus comme cela était fréquent au XIXe et au début du XXe siècle. Il est en particulier question des liens entre nourriture et transmission, un champ d’intérêt articulé avec les précédentes recherches de la Bibliothèque grise, portant sur la pédagogie, la lecture et l’édition.

Un jeu d’agencement permet d’organiser ces objets par une série de libres associations : des couteaux de la Renaissance servant de partitions de chant, des mouchoirs iconographiés tenant lieu de manuels, des modèles végétaux conçus à des fins didactiques par le Dr Louis Auzoux au XIXe siècle, des planches d’albums iconographiques constitués par le collectionneur Jules Maciet et poursuivis par les bibliothécaires du Musée des Arts décoratifs, une imagerie populaire véhiculant des figures du monde renversé à travers des estampes ou des assiettes illustrées (le mari s’occupant du domicile pendant que la femme sort se divertir, le bœuf faisant le boucher, le cheval menant l’homme au champ…), ou encore un ensemble de poupées textiles de Marie-Jeanne Nouvellon témoignant de son éducation et revendiquant l’émancipation des femmes depuis les années 1960-70.

Certains de ces objets sont mis en perspective à travers deux films qui en resituent ou au contraire en décalent l’histoire et les usages. Le premier, La Réserve, a été réalisé en 2018 en explorant les réserves du Musée national de l’éducation (Rouen). Le second, finalisé au cours de l’exposition, combinera plusieurs figures historiques et contemporaines du monde renversé.

La valeur d’usage de cette collection sera intensifiée tout au long de l’exposition par des protocoles d’activation ou d’utilisation : cueillir puis cuisiner des champignons poussant en volée sur des structures insérées dans l’architecture du centre d’art ; se restaurer autour d’un service de table restituant une enquête sur la transition agro-écologique ; arpenter collectivement un livre à propos des figures de renversement du monde…

77 Seine-et-Marne Zoom in 77 Seine-et-Marne Zoom out

Allée de la Ferme
Noisiel

77186 Marne-la-Vallée

T. 01 64 62 77 00

www.lafermedubuisson.com

Horaires

Du mercredi au dimanche de 14h à 19h30
et les soirs de spectacles

Tarifs

Entrée libre