Mark Tobey — Tobey or not to be ?

Exposition

Peinture

Mark Tobey
Tobey or not to be ?

Encore 3 mois : 16 octobre 2020 → 16 janvier 2021

UNE EXPOSITION HISTORIQUE

A l’occasion des 130 ans de la naissance de Mark Tobey (1890 — 1976), l’exposition propose un regard croisé entre la galerie historique de l’artiste en Europe (la Galerie Jeanne Bucher Jaeger), une collection particulière française (la Collection de Bueil & Ract-Madoux) et une institution muséale (le Mnam / Cci Centre Pompidou).

Outre l’hommage rendu en 2010 par la galerie, sous l’impulsion de Véronique Jaeger et les présentations régulières de son œuvre, la galerie a contribué récemment, par le prêt d’œuvres, à l’importante rétrospective Mark Tobey : Threading Light (Commissaire Debra Bricker Balken) de la Collection Peggy Guggenheim de Venise et l’Addison Gallery of American Art de Andover en 2017-2018, ainsi qu’à son exposition personnelle à la Pace Gallery de New York en 2018.

Cette exposition monographique, non commerciale, présente une quarantaine d’œuvres essentielles de l’artiste, au cours de trente années de création, de 1940 à 1970. La première exposition importante en France depuis celle qui lui fut dédiée en 1961 — il y a près de 60 ans — au Musée des Arts décoratifs.

L’exposition voyagera ensuite en Europe, à Lisbonne en 2021, puis à Venise en 2022.

La reconnaissance internationale de Tobey s’est construite de son vivant, principalement en Europe, où se déroula, à la galerie Jeanne Bucher en 1955, sa première exposition personnelle ; il fut exposé à la Tate Gallery Londres en 1956 dans l’exposition American painting avec Kline, De Kooning, Motherwell, Pollock, Rothko et Clyfford Still ; il fut le second américain, après Whistler, à obtenir le Grand Prix de la Biennale de Venise en 1958. Sa première exposition dans une institution française fut au Musée des Arts Décoratifs à Paris en 1961. Son installation à Bâle au début des années 1960 fut facilitée par le soutien actif d’Ernst Beyeler. Mark Tobey bénéficiera d’une retrospective au MoMA de New-York en 1962, puis en 1976.

L’artiste discret (…), surnommé le « sage de Seattle », est entouré insensiblement et progressivement d’une aura d’exception, celle d’un fondateur de la modernité, d’un artiste mystique mais aussi d’un penseur de l’abstraction dont les œuvres sont rares, intimes, denses et profondes (Cécile Debray)

Ses œuvres sont présentes dans de nombreuses institutions internationales prestigieuses : Mnam / Cci Centre Pompidou, Paris, Fondation Beyeler, Bâle, Kunstmuseum, Bâle, Guggenheim, New York, The Metropolitan Museum of Art, New York, The Museum of Modern Art, New-York, Addison Gallery of American Art, Andover, Massachusetts, The Art Institute of Chicago, the Whitney Museum, Tate London…

Le titre TOBEY or not to be ? fait référence aux racines anglaises de Mark Tobey, par la voix de Shakespeare, à sa quête existentielle, au questionnement propre lié à sa démarche artistique, philosophique et spirituelle, et enfin il souligne l’importance de Tobey, de nos jours, en incarnant le «to be». Être. Qu’est ce qu’Être à l’époque contemporaine ?

———

LE CATALOGUE DE L’EXPOSITION

A l’occasion de cette exposition, un catalogue est édité par Gallimard avec la contribution de Laurence Bertrand Dorléac, Cécile Debray, Dr. David Anfam, Etienne Klein, Stéphane Lambert et Thomas Schlesser.

Laurence Bertrand Dorléac : historienne, historienne de l’art, professeure des Universités à Sciences Po (Paris), spécialiste de l’art et de la création en France pendant la seconde guerre mondiale (1938-1947) et sous l’occupation en particulier.

Cécile Debray : historienne de l’art, conservatrice générale du patrimoine, directrice du Musée National de l’Orangerie (Paris), spécialiste du fauvisme et d’Henri Matisse.

Dr. David Anfam : historien de l’art, conservateur général et directeur du centre de recherche du Clyfford Still Museum (USA), spécialiste de l’Expressionisme Abstrait (Ab Ex ©) et de Mark Rothko.

Etienne Klein : physicien, philosophe des sciences, professeur à l’Ecole Centrale (Paris), directeur du laboratoire de recherche sur les sciences de la matière, directeur de recherche au Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives, spécialiste de la physique quantique, des particules et du temps.

Stéphane Lambert : romancier, poète et essayiste.

Thomas Schlesser : historien de l’art, professeur à l’Ecole Polytechnique (Paris), Directeur de la Fondation Hartung Bergmann, spécialiste du XIXème siècle et de Gustave Courbet.

  • Concert Samedi 14 novembre 18:00 → 20:00

    Rencontre Est-Ouest avec Raphaëlle Moreau, violon et Madjid Khaladj, percussions iraniennes

  • Evénement Jeudi 10 décembre 18:30 → 20:30

    Projection du film Mark Tobey de Robert Gardner (1952) (19 min)
    Thomas Schlesser : Tobey by the way
    Patrick Chemla, violoniste : John Cage, 4:33