Mémoires — Exposition collective

Exposition

Photographie

Mémoires
Exposition collective

Encore 11 jours : 15 novembre → 22 décembre 2018

Pour notre première exposition collective, nous mettons en lumière trois écritures singulières en présentant les travaux de trois artistes français : Thierry Urbain, Fabien Dettori et Thibaud Yevnine.

« L’expérience est une mémoire, mais l’inverse est vrai », écrivait Albert Camus ! L’exposition « Mémoires » est le fruit d’une expérience vécue par Thierry Bigaignon alors qu’il découvre les travaux de trois artistes aux styles très différents : Thierry Urbain, Fabien Dettori et Thibaud Yevnine. Alors que chacun d’entre eux crée des images tout à fait singulières, lorsqu’on les découvre les unes après les autres elles semblent comme reliées, toutes marquées d’une empreinte temporelle. On est alors transporté dans une sorte de voyage mental à travers un temps qui serait passé et qui nous semble familier sans même que nous l’ayons connu ! Ces photographies, de par leur onirisme, sont chargés de mémoires imaginaires.

Ces artistes ont un autre point commun : une relation particulière au medium photographique. Lorsque Thierry Urbain se joue des textures, applique différentes couches à ses photographies et y fait surgir une notion de mystère, Fabien Dettori, lui, n’hésite pas à déchirer ses Polaroids pour mieux les sublimer alors qu’il les reconstitue à la feuille d’or, à l’instar de la philosophie du Kintsugi qui l’inspire. Thibaud Yevnine, quant à lui, opte pour le palladium pour donner à ses images une tonalité qui sait si bien mettre en valeur cette idée du voyage mental, du rêve, de la mémoire en somme.

Et Thierry Bigaignon d’ajouter : « Je cherchais à organiser une exposition collective pour la fin d’année avec, si possible, de petits formats, des petits bijoux. Lorsque j’ai découvert le travail de ces artistes, j’ai instantanément été séduit par leur approche respective. Ils ont chacun une écriture singulière mais une forme de poésie commune ».

THIERRY URBAIN
Travaillant en relation étroite avec l’architecture, l’archéologie et le paysage qu’il voit comme des lieux hiératiques et intemporels ouverts à l’imaginaire des sciences humaines, Thierry Urbain est un plasticien. Les paysages méditerranéens de sa série Anamnésis convoquent la nostalgie de carnets de voyage. Le grain du sable se mêle au grain photographique, emportant la réalité des lieux photographiés dans le glissement des dunes et la dissolution incessante du temps.

FABIEN DETTORI
Dans le travail de Fabien Dettori, peinture et photographie se frôlent, s’interpénètrent et se fécondent. Ses natures mortes, vestiges de la mémoire, prennent vie à nouveau sous nos yeux émerveillés. La quête de saisie du vif, du vivant, le paradoxe du photographe d’assigner à demeure le mouvement s’exprime chez Fabien Dettori dans la violence latente d’une écriture à fleur de peau.

THIBAUD YEVNINE
Les voyages de Thibaud Yevnine ont façonné son esprit à l’image d’un film, auquel chaque jour, chaque expérience ajoute un épisode. Il photographie à la chambre et, par là, ralentit les flux, le nombre des images, les précipitations, l’envahissement. Il retarde l’urgence et improvise, écrivant sur le papier japonais les notes et les vers qui l’inspirent. Sa série Campo Méridiens nous transporte littéralement.