SoixanteDixSept

Exposition

Film, techniques mixtes

SoixanteDixSept

Passé : 11 mars → 16 juillet 2017

Soixantedixsept experiment cpif ana mendieta grid SoixanteDixSept Experiment — CPIF, Pontault-Combault Dans le cadre de l’événement SoixanteDixSept mené en commun par trois centres d’art franciliens pour fêter les quarante ans du Cent... 2 - Bien Critique

Le Centre Pompidou fête ses 40 ans en 2017 partout en France. Pour partager cette célébration avec les plus larges publics, il propose un programme inédit d’expositions, de prêts exceptionnels, de manifestations et d’événements pendant toute l’année.

———

Dans ce cadre, le Centre Photographique d’Ile-de-France, la Ferme du Buisson et le frac île-de-france, le château / Parc Culturel de Rentilly — Michel Chartier présentent SoixanteDixSept.

A travers un jeu de chiffre, ce projet en plusieurs chapitres convoque la date emblématique de création du Centre — cette « centrale de la décentralisation » — pour réinsuffler l’esprit d’une époque à l’échelle d’un territoire. Œuvres créées ou acquises en 1977, œuvres et relectures d’artistes nés en 1977 se déploient sur les trois centres d’art contemporain de Seine-et-Marne (77) pour faire circuler les œuvres, les publics et les idées.

A travers trois expositions, un festival de performance et une circulation des publics, le projet revient sur une vision de l’art et de la société, un moment clé porteur de ces utopies qui, aujourd’hui encore, traversent la création contemporaine. Reconsidérer ce moment 40 ans plus tard, c’est comprendre comment un musée fait histoire, à la fois en conservant et en modélisant un futur.

———

La Ferme du Buisson

SoixanteDixSept — Quand Rossellini filmait Beaubourg

En 1977, Roberto Rosselini consacre son ultime film à l’ouverture du Centre Pompidou pour se faire le témoin de l’avènement d’une nouvelle modernité artistique, architecturale et culturelle. Ignorée pendant 40 ans, cette œuvre est dévoilée aujourd’hui.

Soixantedixseptpompidou matta clark ferme du buisson ouroumov medium
Gordon Matta-Clark, Conical Intersect, 1975 Collection Centre Pompidou — MNAM-CCI / © Adagp — Paris — 2017, Ferme du Buisson, © photo Émile Ouroumov

Le réalisateur italien filme le musée comme jamais personne ne le fera après lui, et saisit sur le vif les réactions de spectateurs sous le choc. L’extraordinaire SoixanteDixSept — Quand Rossellini filmait Beaubourg au Centre d’art contemporain de la Ferme du Buisson aventure de ce tournage est révélée par les archives inédites de son producteur Jacques Grandclaude et un film-enquête de Marie Auvity qui documente l’histoire de sa réalisation.

Soixantedixseptpompidou rossellini ferme du buisson ouroumov medium
Roberto Rossellini, Le Centre Georges Pompidou, 1977 Courtesy Fondation Genesium — Jacques Grandclaude © D.R., Ferme du Buisson, © photo Émile Ouroumov

En écho à cet ensemble exceptionnel, les œuvres de Brion Gysin, Gordon Matta Clark et Melvin Moti, issues de la collection du Centre Pompidou, offrent des visions subjectives sur le musée et son histoire.

Commissariat Julie Pellegrin.

En savoir plus

———

Cpif — Centre Photographique d’Ile de France

SoixanteDixSept Experiment

Commissariat : Nathalie Giraudeau Co-commissariat : Audrey Illouz, Rémi Parcollet, Marcelline Delbecq, Marina Gadonneix et Aurélie Pétrel

Le projet collaboratif proposé par le CPIF tend à performer des images autant qu’à produire de nouvelles œuvres.

Jouant d’une sélection contrainte par le chiffre 77, dans les collections du MNAM (nouveaux média et film) et dans le fonds Harry Shunk de la Bibliothèque Kandinsky, commissaires et artistes dégagent un réseau de signification d’un assemblage « magique — circonstanciel » de pièces, qui témoignent de l’énergie expérimentale de la scène artistique des années soixante-dix, notamment de la part des artistes de genre féminin.

Cpif 2017 soixantedixsept experiment 009 medium
Aurélie Pétrel, vue d’exposition © Aurélien Mole

Audrey Illouz (1976), Rémi Parcollet (1977), respectivement critique et historien d’art, et les artistes Marina Gadonneix, Marcelline Delbecq (1977) et Aurélie Pétrel (1980) sont invités à réagir à ce contexte d’exposition. Ces dernières explorent la question de l’expérimentation performative en concevant des dispositifs propices à faire image, au sein desquelles elles agissent. Elles construisent ce faisant un rapport aux images et un état d’être au monde dont une part pourrait être héritée des années 70.

———

Frac Ile de France / Parc Culturel de Rentilly, à Bussy-Saint-Martin

Soixantedixsept — Hôtel du Pavot…

Commissaire de l’exposition : Xavier Franceschi

Fidèle au protocole commun aux trois lieux, l’exposition au château déroule une succession de paysages multipliant les analogies tant formelles que sémantiques pour une expérience inédite.

Frac soixantedixsept hotel du pavot 02 medium
Vue de l’exposition SoixanteDixSept Hôtel du Pavot…, frac île-de-france, le château, Rentilly, 2017 Photo © Martin Argyroglo

Autour de Chambre 202, Hôtel du Pavot de Dorothea Tanning (pièce acquise en 1977) se déploie une installation globale intégrant nombre d’œuvres aux accents surréalistes, jouant de correspondances explicites à la fois de matières et de situation avec l’œuvre de l’artiste américaine. Ce rapport à l’organique, à l’intime et à une certaine étrangeté induit par l’œuvre de Tanning se voit prolongé par d’autres œuvres, ayant toutes pour point de jonction l’année 1977.

La seconde partie de l’exposition s’ouvre sur des formes expérimentales et prospectives, notamment pour cette fin des années soixante-dix : composée de films et de vidéos, dont de nombreuses pièces en provenance d’autres Frac, avec des œuvres révélatrices d’un autre rapport au réel, qu’il s’agit de transposer en renouvelant les modes de narration, ou sur lequel il s’agit d’intervenir, un réel qui est celui que l’on vit pour autant d’expériences à dimension performative.

Frac soixantedixsept hotel du pavot 05 medium
Vue de l’exposition SoixanteDixSept Hôtel du Pavot…, frac île-de-france, le château, Rentilly, 2017 Photo © Martin Argyroglo

Ainsi, l’exposition rend compte de façon singulière de la réalité d’une période cruciale de l’art et de la vision que le Centre Pompidou a pu en avoir au moment de sa création.

———

Parc culturel de Rentilly Communauté d’agglomération de Marne et Gondoire Domaine de Rentilly, 1 rue de l’étang 77600 Bussy-Saint-Martin

Mercredi et samedi 14h30 — 17h30 Dimanche 10h30-13h et 14h30-17h30

———

Programme

  • SoixanteDixSept à la Ferme du Buisson — Quand Rossellini filmait Beaubourg Vernissage Samedi 11 mars à 16:30
  • SoixanteDixSept — Sam’di en famille - La Ferme du Buisson SoixanteDixSept — Sam’di en famille Visite 2017-04-29 00:00:00 +0200 → 2017-06-24 00:00:00 +0200

    Une découverte de l’exposition à hauteur d’enfant, à partir de jeux d’observation, d’énigmes, de contes, de dessins…
    Partez explorer les œuvres des artistes de manière ludique et sensible en famille !
    Le Centre Photographique d’Île-de-France propose des visites interactives pour toute la famille afin de partager …

  • Journée de réflexion SoixanteDixSept — CPIF et Parc culturel de Rentilly Conférence Samedi 6 mai 09:00 → 18:00

    En 1977, deux femmes, Rosalind Krauss et Susan Sontag, renouvellent de façon décisive, par leurs publications, la pensée de la photographie.
    Une journée d’étude publique, conviant chercheurs et artistes, revient sur cet apport historique et ses résonances aujourd’hui.
    Sur une proposition de Nathalie Giraudeau et sous la direction de Fabienne Dumont.
    Avec les contributions de : Marcelline Delbecq, Fabienne Dumont, Marina Gadonneix, Audrey Illouz, Rémi Parcollet, Aurélie Pétrel, Katia Schneller, Abigail Solomon-Godeau et Gaëtan Thomas.
    Programme complet ici : http://www.cpif.net/fr/programme/journee-detude-soixantedixsept
    Informations pratiques :
    Entrée publique et gratuite, sur réservation.
    De 10h à 18h.
    Matinée au CPIF. Après-midi au Parc culturel de Rentilly — Michel Chartier

    Le déjeuner n’est pas pris en charge, il est fortement conseillé aux participants d’apporter un pique-nique.

    Navette gratuite :
    Départ de Paris, place de la Bastille, à 9h
    Circulation entre le CPIF et le Parc culturel de Rentilly — Michel Chartier
    Retour vers Paris depuis le Parc culturel de Rentilly — Michel Chartier à 18h.
    Attention ! Les places sont limitées.
    Les visiteurs qui ne prennent pas la navette sont conviés à se rendre directement sur les lieux.

    La réservation pour les conférences et la navette doit s’effectuer avant le 3 mai.
    Informations et réservation : 01 70 05 49 80 ou contact@cpif.net

  • TaxiTram — Visite des trois expositions du projet SoixanteDixSept Rencontre Samedi 13 mai à 14:00

    Frac ile-de-france, le château / Parc culturel de Rentilly — Michel Chartier
    CPIF
    Ferme du Buisson

  • Performance Day — Une journée de performances au CPIF et à la Ferme du Buisson Performance Samedi 3 juin

    En 2016 La Ferme du Buisson inaugurait Performance Day, un nouveau festival de performance. Considérant l’intérêt grandissant des artistes pour une zone intermédiaire située entre arts visuels et scéniques, le Centre d’art s’ouvre aux autres espaces et ressources de la Ferme du Buisson, en déployant des propositions aux formats variés sur l’ensemble du site (plateaux de théâtre, studios, espaces de plein air, médiathèque, etc.)
    Avec cette seconde édition, le festival prend de l’ampleur en s’inscrivant dans le cadre du 40e anniversaire du Centre Pompidou, et en lien avec le programme d’expositions intitulé SoixanteDixSept rassemblant La Ferme du Buisson, le Centre Photographique d’Ile-de-France et le Frac Ile-de-France.

    Pour concevoir sa programmation, il associe l’équipe de la Fondation Serralves -Fundação de Serralves — Museu de Arte Contemporânea) initiatrice en 2015 d’un programme intitulé « The Museum as Performance ». Les six commissaires se penchent cette fois sur la question du musée performé, pour comprendre en actes comment un musée fait histoire, quelle mémoire vivante il constitue, et quel futur il modélise. Jusqu’où participe-t-il d’une réification, d’une chosification, et à partir de quel moment devient-il un objet malléable, transformé par des sédimentations historiques, discursives, fictionnelles ?

    À travers des jeux d’accrochages, des conférences, des visites guidées, des manipulations d’objets ou des interprétations musicales, les artistes mettent en scène des histoires singulières de musées et de collections.

    Pour concevoir sa programmation, il associe l’équipe de la Fondation Serralves -Fundação de Serralves — Museu de Arte Contemporânea) initiatrice en 2015 d’un programme intitulé « The Museum as Performance ». Les six commissaires se penchent cette fois sur la question du musée performé, pour comprendre en actes comment un musée fait histoire, quelle mémoire vivante il constitue, et quel futur il modélise. Jusqu’où participe-t-il d’une réification, d’une chosification, et à partir de quel moment devient-il un objet malléable, transformé par des sédimentations historiques, discursives, fictionnelles ? À travers des jeux d’accrochages, des conférences, des visites guidées, des manipulations d’objets ou des interprétations musicales, les artistes mettent en scène des histoires singulières de musées et de collections.

  • Visite avec les commissaires des trois expositions du projet SoixanteDixSept Visite Jeudi 15 juin à 18:00

    Frac ile-de-france, le château / Parc culturel de Rentilly — Michel Chartier, CPIF et Centre d’art contemporain de la Ferme du Buisson

Pub villette ikeda original

Les artistes

  • Brion Gysin
  • Melvin Moti
  • Gordon Matta Clark
  • Roberto Rosselini
  • Jacques Grandclaude
  • Marie Auvity