Le Pouvoir du dedans

Exhibition

Installation, performance, video

Le Pouvoir du dedans

Ends in about 2 months: September 22 → December 15, 2018

La galerie noisy le sec 133 1 grid Le Pouvoir du dedans — La Galerie, Noisy-le-Sec La Galerie de Noisy-le-Sec présente une exposition qui, malgré quelques limites dans sa présentation, met un point (virgule) fabuleux à plusieurs années d'une programmation et d'une ambition uniques, tout entières tournées vers l'autre sans jamais avoir perdu l'exigence d'une création consciente de sa place dans l'histoire et dans le présent.

Now it’s the turn of the “power from within”. Curator Élise Atangana has borrowed the exhibition title from Starhawk, militant American ecofeminist and self-styled witch. In her Truth or Dare(1) she speaks of the “power-over” that rules the world and the counter-culture of the “power-from-within”: this power-from-within is power from below, from darkness, from the soil; power that comes from our blood, our lives and our passion¬ate desire for the living body of the other. Moreover, the political issues of our time are also spiritual issues, conflicts between paradigms or fundamental principles. If we want to survive, the question becomes: do we overthrow, not those presently in power, but the principle of power-over? How do we go about building a society on the power-from-within principle? To reshape the very power principle our entire culture rests on, we have to undermine all the old divisions and the distancing that makes us see ourselves as apart from the world. We’re apart from nature, from other human beings and even from parts of ourselves. We see the world as divided up into isolated, lifeless parts with no inherent value. If, here at the art centre, we’ve been able to experiment— without naming it—with a certain kind of introspec¬tive, everyday “power-from-within”, the power in question involves acting on the reigning ambience within the walls of this stone house, giving rise to an affective landscape where the gaze does not really have any power over, but where the entire body is invited to stroll or even just hang out within.

1. Starhawk, Truth or Dare: Encounters with Power, Authority and Mystery (New York: HarperOne, 1982).

  • Euridice Zaituna Kala, Mackandal turns into a butterfly — a love potion Performance Saturday, November 10 4 PM → 6 PM
  • Ya Rahi, Katia Kameli, 2017 Screening Saturday, November 10 6 PM → 8 PM

    Ya Rayi est une réflexion sur l’évolution du raï, musique populaire algérienne. En arabe, raï signifie « opinion ». Les artistes y expriment les conditions de vie difficiles et les tabous auxquels les Algériens doivent se plier. Le raï est le reflet de la culture algérienne par sa créolité musicale et textuelle. C’est une musique underground qui a modifié et mixé les codes de différents répertoires existants pour sortir des schémas établis et rendre audible ce qui socialement se murmure. Il est un substitut à l’absence d’échanges entre hommes et femmes, entre jeune et ancienne génération dans un espace muselé par la morale. Aborder la question du raï d’hier et d’aujourd’hui, c’est proposer une réflexion sur ce qui se joue culturellement et socialement en Algérie mais aussi dans la société musulmane contemporaine.
    Le personnage principal de Ya Rayi est un jeune homme, il tient le mur et semble figé dans la nostalgie. Son walkman rejoue en boucle des chansons de raï enregistrées sur K7. Il déambule, s’arrête à Oran devant la vitrine du magasin Disco Maghreb, producteur historique de la première génération de cheb et cheba et finit sa nuit dans un cabaret du coin. À Paris, il flâne dans le quartier de Barbès, haut lieu de la culture raï des années 1990. Les visages évanescents des stars d’autrefois Chab Hasni et Cheikha Rimitti qui se superposent à celle des vieux bâtiments évoquent une autre temporalité. Pourtant, les K7 de raï restent un objet de désir. Elles sont vendues et collectionnées dans de rares magasins connus des habitués. Ici, le raï est un fantôme, un souvenir nostalgique, mais la flamme est encore là : il suffit de rembobiner la cassette et d’appuyer sur « play » pour relancer l’ambiance.

  • Visite à plusieurs voix Visit Saturday, December 8 4 PM → 5 PM
  • Tiphaine Calmettes et Cyril Verde Performance Saturday, December 8 5 PM → 7 PM
93 Seine-St-Denis Zoom in 93 Seine-St-Denis Zoom out

1 rue Jean-Jaurès

93130 Noisy-le-Sec

T. 01 49 42 67 17

www.lagalerie-cac-noisylesec.fr/

Opening hours

Wednesday – Saturday, 2 PM – 6 PM
Saturday, 2 PM – 7 PM

Admission fee

Free entrance

The artists