Metamorphosis. Art in Europe now

Exposition

Céramique, collage, design, dessin...

Metamorphosis. Art in Europe now

Encore environ 2 mois : 4 avril → 16 juin 2019

Fondation cartier metamorphoses paris exposition 12 1 grid Jeunes artistes en Europe. Les Métamorphoses — Fondation Cartier Présentée du 04 avril au 16 juin, l’exposition Jeunes artistes en Europe. Les Métamorphoses fait résonner les voix d’une vingtaine d’artistes de seize pays aux pratiques singulières à la fondation Cartier.
Exposition consacrée à la diversité des voix et à la vitalité des échanges qui animent le vaste territoire artistique européen, “Jeunes Artistes en Europe. Les Métamorphoses”, réunit 21 artistes, issus de 16 pays, s’exprimant à travers la peinture, la sculpture, la mode, le design ou le film.

———

Pendant un an, l’équipe de la Fondation Cartier pour l’art contemporain est partie à la rencontre de jeunes artistes à travers le continent européen, au-delà des frontières politiques de l’Europe. Ce vaste travail de recherche l’a menée dans 29 pays, à la découverte de plus de 200 artistes choisis parmi près d’un millier de créateurs repérés en amont. Initiée sans idée préconçue ni mot d’ordre, cette quête a abouti à une sélection volontairement resserrée d’une vingtaine d’artistes afin de donner à chacun l’espace nécessaire à une découverte approfondie de son œuvre.

Kris lemsalu fondation cartier jeunes artistes en europe 1 medium
Kris Lemsalu, So Let us Melt and Make no Noise, 2017 Courtesy of the artist and Temnikova & Kasela Gallery, Tallinn. © Kris Lemsalu. © Temnikova & Kasela Gallery. Photo © Robert Glowacki.

Nés entre 1980 et 1994, ces artistes ont grandi après la chute du mur de Berlin, dans un continent encore jeune au regard des bouleversements récents qui ont profondément redéfini ses contours. Ils sont français, géorgiens, grecs, portugais, anglais, polonais ou même nés hors d’Europe. La plupart d’entre eux se sont formés ou vivent ailleurs que dans leur pays d’origine. Si certains, à l’instar de l’Estonienne Kris Lemsalu ou du Russe Evgeny Antufiev, jouissent déjà d’une reconnaissance dans de nombreux pays, ils n’ont pour autant jamais fait l’objet de présentation d’ampleur dans des institutions françaises. D’autres, comme le Géorgien Nika Kutateladze, présentent ici pour la première fois leur travail en dehors de leur pays.

George rouy fondation cartier jeunes artistes en europe 1 medium
George Rouy, Stutter, 2017 Collection Hugh Monk, London. Courtesy of the artist and Hannah Barry Gallery, London. © George Rouy. Photo © Damian Griffiths.

L’exposition trouve son titre dans les multiples métamorphoses qui traversent les créations de tous ces artistes. Leurs esthétiques souvent fragmentées révèlent un intérêt pour l’hybridation, le collage et l’archéologie. En s’appuyant sur les legs du passé, les traditions folkloriques ou les mémoires collectives, en s’emparant de savoir-faire comme le moulage, la céramique ou la broderie, les artistes recomposent avec des matériaux souvent collectés des formes radicalement contemporaines. La sculptrice française Marion Verboom dresse un paysage de colonnes composé d’éléments architecturaux issus d’époques différentes. D’autres œuvres plus narratives mêlent également passé, présent et futur. Des légendes modernes ou anciennes inspirent ainsi au peintre belge Kasper Bosmans des tableaux à mi-chemin entre rébus et peintures héraldiques.

L’artiste et cinéaste suédois John Skoog suit une procession rituelle de personnages vêtus de masques et de costumes d’inspiration animale dans le Bade-Wurtemberg en Allemagne. Dans sa série L’Éducation régionale, inspirée d’œuvres majeures de la période rococo en Angleterre à la fin du 18e siècle, le peintre danois Magnus Andersen capte la douce mélancolie d’adolescents tiraillés entre tradition et modernité. C’est depuis un futur imaginé que la Suédoise Lap-See Lam raconte, dans son film étrangement pictural, une histoire fictionnelle et intime de la diaspora chinoise en Suède. Quant au cinéaste français Jonathan Vinel, il se sert des possibilités du jeu vidéo Grand Theft Auto V pour mettre en scène un jeune homme esseulé, dont tous les proches ont subitement disparu, errant dans une ville hostile, miroir à peine déformant de nos villes contemporaines.

Jonathan vinel fondation cartier jeunes artistes en europe 1 medium
Jonathan Vinel, Martin pleure, 2017 © Jonathan Vinel. © Aka Productions.

Tout en soulignant les correspondances qui relient ces artistes, Jeunes Artistes en Europe. Les Métamorphoses s’attache avant tout à montrer chacun d’eux dans sa singularité. L’exposition place ainsi face à face les grandes compositions du peintre anglais George Rouy, portraits de personnages à l’identité ambiguë, et celles de l’artiste syrienne vivant en France Miryam Haddad, saturées de couleurs, dont on ne sait si elles figurent un joyeux désordre ou une tragédie. Elle fait se côtoyer une installation intime et savamment maîtrisée de la Tchèque Klára Hosnedlová avec les œuvres saisissantes et énigmatiques de l’Allemande Raphaela Vogel ou la farce subtile du réalisateur portugais Gabriel Abrantes.

Elle présente aussi des artistes dont les démarches semblables aboutissent pourtant à des formes singulières, comme pour le duo de designers italiens Formafantasma et l’artiste néerlandaise Tenant of Culture, qui transforment tous deux en objets d’art des produits de consommation abandonnés ou obsolètes : alors que les premiers créent des objets à l’esthétique volontairement épurée à partir de déchets électroniques, Tenant of Culture assemble des vêtements de seconde main pour créer des œuvres portant en elles tout à la fois la trace de leur histoire passée et de préoccupations contemporaines.

Kostas lambridis  fondation cartier jeunes artistes en europe 1 medium
Kostas Lambridis, The Elemental Cabinet, 2017 Collection Carpenters Workshop Gallery, London. © Kostas Lambridis. Photo © Yen-An Chen.

Portée par une scénographie du designer français Benjamin Graindorge, l’exposition a été conçue en étroite collaboration avec les artistes. Onze d’entre eux ont choisi d’imaginer des œuvres in situ, dont le peintre grec Alexandros Vasmoulakis, le sculpteur polonais Piotr Łakomy, le peintre anglais Charlie Billingham ou le designer grec Kostas Lambridis.

———

Soirées Nomades, Nuit de l’Incertitude et ateliers Jeune Public

En parallèle de l’exposition, une programmation d’événements réalisés en collaboration avec des artistes atteste de la capacité de cette jeune génération à regarder le passé et à s’en emparer. Chaque jeudi, les Soirées Nomades offriront un tour d’Europe des disciplines performatives, de la réalité virtuelle à la musique traditionnelle revisitée, en passant par le rap, la danse ou le jeu vidéo. Qu’ils viennent d’Arménie, de Hongrie, d’Irlande ou de Lituanie, les projets présentés témoignent tous d’une envie commune : traverser les frontières, rencontrer l’autre, créer ensemble.

Miryam%20haddad fondation cartier jeunes artistes en europe 1 medium
Miryam Haddad, La Chute, 2018 Courtesy of the artist and Art : Concept, Paris. © Miryam Haddad. Photo © Claire Dorn.

———

Artistes de l’exposition

Gabriel Abrantes (Portugal), Magnus Andersen (Danemark), Evgeny Antufiev (Russie), Charlie Billingham (Royaume-Uni), Kasper Bosmans (Belgique), Formafantasma (Italie), Benjamin Graindorge (France), Miryam Haddad (Syrie), Klára Hosnedlová (République tchèque), Nika Kutateladze (Géorgie), Piotr Łakomy (Pologne), Lap-See Lam (Suède), Kostas Lambridis (Grèce), Kris Lemsalu (Estonie), George Rouy (Royaume-Uni), John Skoog (Suède), Tenant of Culture (Pays-Bas), Alexandros Vasmoulakis (Grèce), Marion Verboom (France), Jonathan Vinel (France), Raphaela Vogel (Allemagne)

Commissaire : Thomas Delamarre assisté de Sidney Gérard Commissaire associée : Leanne Sacramone assistée de Sonia Digianantonio

———

L’exposition sera également rythmée par un ambitieux programme de Soirées Nomades. Premier volet d’une série d’expositions sur les jeunes scènes artistiques à travers le monde, Les Métamorphoses célèbre une nouvelle génération de créateurs incarnant le visage de l’Europe d’aujourd’hui et de demain.

  • (LA)HORDE — Keep Calm and Listen to Hardstyle Evénement Jeudi 25 avril à 19:00

    Poursuivant son exploration de la révolte des corps, le collectif (LA)HORDE embarque le public dans un parcours initiatique lors d’une nocturne exceptionnelle où les jumpers de leur pièce à succès TO DA BONE envahissent les espaces d’exposition et le jardin de la Fondation Cartier.

  • Entretiens Infinis — Dirigé par Hans Ulrich Obrist Evénement Vendredi 26 avril à 18:00

    Hans Ulrich Obrist poursuit sa série d’Entretiens Infinis avec la Fondation Cartier lors d’un marathon de la parole au cours duquel il échange avec des artistes de l’exposition.

  • Revue immersion — D’autres mondes Evénement Jeudi 2 mai à 19:00

    EUROPE

    Première revue papier à penser le jeu vidéo comme phénomène culturel et champ de création, Immersion installe un salon vidéoludique au cœur de l’exposition et invite le public, expert ou amateur, à expérimenter avec de jeunes développeurs européens la diversité créative du jeu vidéo.

  • Action héro — Oh Europa Evénement Jeudi 9 mai à 14:00

    ROYAUME-UNI

    Durant plus de six mois, James Stenhouse et Gemma Paintin du collectif Action Hero ont parcouru 32 000 km et traversé 33 pays en Europe dans leur camping-car aménagé pour enregistrer des chansons d’amour, interprétées par les personnes qu’ils rencontraient. Le collectif installe RadiOh Europa au cœur de l’exposition : une radio qui diffuse en direct et en continu ces tubes planétaires et mélodies traditionnelles de tout le continent.

  • Saudaa Group — L’Orgue-Paysage Concert Jeudi 16 mai à 20:30

    ARMÉNIE, FRANCE, GÉORGIE, HONGRIE, IRLANDE

    Alexis Paul (Saudaá Group) mène, avec son orgue de barbarie, une aventure nomade et poétique à la rencontre de la création et des répertoires populaires dans le monde. Avec Orgue-Paysage, il élargit le territoire européen au Caucase en réunissant duduk arménien, polyphonies géorgiennes, cornemuse irlandaise et a cappella hongrois, pour une soirée de concerts mêlant chants folkloriques et lamentations.

  • Rita Pauls et Ant Hampton — Mouth Piece Performance Mercredi 22 mai à 20:30

    ALLEMAGNE, ARGENTINE, ROYAUME-UNI

    Pendant une semaine, les artistes Rita Pauls et Ant Hampton ont sillonné l’Allemagne au gré de leur déambulation en auto-stop pour apprendre la langue allemande qu’ils ne connaissent pas. À chaque personne rencontrée, ils ont posé la même question : « À votre avis, qu’est-ce qui doit être dit ? ».

    Autant de silences et de mots, vecteurs de convictions, d’aspirations ou d’exaspérations, appris et restitués dans Mouth Piece.

  • Aloïse Sauvage — Que rien ne s’arrête Performance Jeudi 6 juin à 20:30

    FRANCE

    Révélation des Transmusicales de Rennes 2018, la jeune rappeuse Aloïse Sauvage investit le jardin de la Fondation Cartier avec son désir dévorant, son énergie folle et quelques invités surprise, pour une performance incandescente.

  • Meriem Bennani — Avatar Idol Evénement Jeudi 13 juin à 20:30

    MAROC, FRANCE

    L’artiste digitalomaniac Meriem Bennani conçoit Avatar Idol, une battle de danse virtuelle en direct intégrant la motion capture. Encouragés par un présentateur du futur, six danseurs free-style activent leur avatar numérique en musique sous l’oeil d’un jury inédit. Un hommage décalé à la culture populaire mondialisée.

14 Paris 14 Zoom in 14 Paris 14 Zoom out

261, boulevard Raspail

75014 Paris

T. 01 42 18 56 50 — F. 01 42 18 56 52

Site officiel

Raspail

Horaires

Tous les jours sauf le lundi de 11h à 20h
Nocturne les mardis jusqu’à 22h

Tarifs

Plein tarif 10,50 € — Tarif réduit 7 €

Les artistes

  • Marion Verboom
  • Alexandros Vasmoulakis
  • Gabriel Abrantes
  • Piotr Lakomy
  • Benjamin Graindorge
  • Miryam Haddad
  • Magnus Andersen
  • Evgeny Antufiev
  • Charlie Billingham
  • Kasper Bosmans
Et 11 autres…