Tracey Emin — La peur d’aimer — Orsay vu par Tracey Emin

Exposition

Peinture

Tracey Emin
La peur d’aimer — Orsay vu par Tracey Emin

Encore 2 mois : 25 juin → 29 septembre 2019

Tracey emin 8 1 grid Tracey Emin — Musée d’Orsay Invitée par le musée d’Orsay à concevoir une exposition autour de son fonds de dessins, Tracey Emin y propose jusqu’au 29 septembre... 2 - Bien Critique Musee d orsay exposition tracey emin 1 1 grid Donatien Grau — Programmes contemporains du musée d’Orsay Le musée d’Orsay présente depuis le 25 juin une exposition exceptionnelle de Tracey Emin, La peur d’aimer, qui orchestre un dialogue fécond entre ses propres œuvres réalisées pour l’occasion et une sélection de dessins issus du fonds du musée. Rencontre avec Donatien Grau, conseiller pour les programmes contemporains du musée d’Orsay et collaborateur de ce projet

Pour sa première exposition dans une grande institution française, l’artiste britannique choisira des dessins, un médium au centre de sa pratique artistique, issus de la collection du musée d’Orsay, rarement présentés au public et les fera converser avec ses propres œuvres.

Ces dessins d’échelles et de médiums différents seront réunis par l’artiste afin d’exprimer notre anxiété d’êtres humains, quand nous sommes confrontés à cet aspect si difficile et si essentiel de la vie : aimer. Aimer, humains, animaux, objets, dans une expérience étendue de notre humanité. Par des dessins, peut-être la forme la plus fragile de l’art, la plus proche des sentiments et de l’intellect, la réalité même de notre vie sera en jeu, dans une scénographie conçue spécialement pour nous faire ressentir la beauté unique de ces fragiles objets.

———

Tracey Emin est née à Londres en 1963. Son œuvre a été présenté dans de nombreuses expositions, personnelles et de groupe, à travers le monde. Récemment, Emin a dévoilé sa commande publique de la ville de Sydney, The Distance of Your Heart (2018) et sa plus grande œuvre à ce jour, I Want My Time With You (2018), Saint Pancras International, Londres. Elle a également exposé dans une série de dialogues avec des maîtres du passé tels que : Turner, William Blake, Francis Bacon et Egon Schiele. En 2011, Emin fut élue à la chaire de dessin à la Royal Academy of Arts, Londres.